#FAFIEC – Près de 2 300 demandeurs d’emploi bénéficiaires d’une POE en 2015

Le dispositif de Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE) a connu un fort déploiement en 2015 au sein de la Branche de l’ingénierie, du numérique, du conseil, des études et des métiers de l’événement. Près de 2 300 demandeurs d’emploi ont été formés grâce à une POE individuelle (+ 63%) ou à une POE collective (+ 10%).

La POE, Préparation Opérationnelle à l’Emploi, consiste en une aide au recrutement en termes de formation. Individuelle ou collective, elle permet à un demandeur d’emploi d’acquérir les compétences qui lui manquent pour occuper un poste. Créé par la loi du 24 novembre 2009, le dispositif est de plus en plus utilisé par les entreprises de la Branche.

La POE individuelle, à l’initiative des entreprises, a connu une très forte progression en 2015 : avec quelque 1700 bénéficiaires, elle a bondi de 63% par rapport à 2014. Quant à la POE collective, proposée par la Branche en fonction des métiers en tension identifiés, elle a progressé de 10% avec 562 bénéficiaires.

Un dispositif prisé par les entreprises du numérique

Qu’elle soit individuelle ou collective, la POE est essentiellement déployée dans le numérique. Ce secteur en croissance ne bénéficie pas suffisamment de formations initiales pour répondre aux besoins structurels et conjoncturels des entreprises. Dans ce contexte, la POE est une alternative prisée par les entreprises pour former au plus près de leur besoin de futurs salariés.

Mais pourquoi se tournent-elles vers ce dispositif particulièrement ? La POE combine deux atouts majeurs : d’une part, il permet, grâce au partenariat avec Pôle emploi, de sourcer des demandeurs d’emploi à former, d’autre part, la prise en charge est très attractive dans la Branche puisque le Fafiec, le FPSPP et Pôle emploi financent l’intégralité des frais pédagogiques.

Une expérience exemplaire à Nantes

Béatrice Abadie, responsable de l’antenne Ouest du Fafiec, pilote depuis trois ans une opération de POE collective à Nantes. « Pour remédier au manque de consultants fonctionnels SAP dans les grandes entreprises du bassin – besoin que nous avions identifié au sein de l’antenne -, nous avons mis en place un programme à destination de cadres en situation de recherche d’emploi de longue durée. » La POE a consisté en une formation de 400 heures, qui a débouché sur une certification. Elle a ensuite été complétée par un contrat de professionnalisation d’un an. « L’ensemble des bénéficiaires des deux premières sessions, soit une quarantaine de personnes, ont obtenu une certification SAP et ont retrouvé un emploi durable », se réjouit Béatrice Abadie.

Cette expérience exemplaire devrait être suivie par de nombreuses initiatives similaires car l’environnement politique est favorable : les partenaires sociaux de la Branche entendent bien prendre part, aux côtés des régions volontaires, à la mise en œuvre du « plan 500 000 ». Lancé en 2015 avec l’objectif de former 500 000 personnes en recherche d’emploi, ce plan est une priorité pour les nouvelles régions et le Fafiec compte bien contribuer à l’atteinte de cet objectif.

 

 

 

À propos du Fafiec

Organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) et Organisme collecteur de la taxe d’apprentissage (OCTA) de l’ingénierie, du numérique, du conseil, des études et des métiers de l’événement, le Fafiec met en œuvre la politique de la formation professionnelle et de l’apprentissage définie par les partenaires sociaux. Ses missions sont : la collecte et la redistribution des contributions liées à la formation professionnelle et à la taxe d’apprentissage, la mutualisation des fonds pour la formation professionnelle, le conseil et l’accompagnement des entreprises, le développement des services de proximité, notamment au bénéfice des TPE et des PME. Le Fafiec, c’est aujourd’hui : 58 000 entreprises cotisantes, 440 millions d’euros de collecte annuelle, plus de 11,3 millions d’heures de formation financées.

 

 

 

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]