MARCHÉ DU TRAVAIL : le secteur privé a créé 6 400 emplois en juillet

Le secteur privé en France a créé 6 400 emplois entre juin et juillet 2021, selon les résultats du Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP®. Ce rapport mesure chaque mois la croissance de l’emploi salarié du secteur privé – hors agriculture – en France métropolitaine. Il fournit une indication mensuelle des tendances du marché du travail fondées sur des données réelles liées à l’emploi. Il est réalisé à partir des statistiques d’effectifs déclarés des clients français d’ADP, géant mondial et pionnier de la gestion du capital humain, qui gère, chaque mois, notamment plus de 3 millions de fiches de paie de salariés en France.

« En juillet le marché de l’emploi renoue avec la croissance » se réjouit Nela Richardson, économiste en chef chez ADP.« Les secteurs des services financiers et du commerce portent la croissance, montrant que les sociétés sont de nouveau en mesure d’embaucher avec la fin des restrictions qui ouvre la voie à une reprise de toutes les activités économique et à la consommation. »

Plus précisément :

• Services financiers 2 300
• Commerce 400
• Transports 0
• Immobilier – 100
• Services aux entreprises – 200
• Fabrication industrielle – 800
• Autres secteurs(1) 4 800
– Les services financiers, d’intermédiation financière et de l’assurance renouent avec la croissance et progressent de 2 266 emplois en juillet, après en avoir perdu 240 en juin. L’économie française devant redémarrer et les grandes entreprises se portant plutôt bien vu le contexte, elles sont en mesure d’investir à nouveau ce qui va avoir un impact positif sur l’activité du secteur.
– Le commerce de détail et de gros progresse de 355 emplois en juillet après en avoir gagné 223 emplois en juin et la tendance devrait se poursuivre avec la levée des restrictions et la réouverture de tous les commerces depuis fin juin.
– L’emploi dans le secteur de l’industrie manufacturière recule de 750 emplois en juillet après une chute de 636 emplois en juin. Une partie de ces pertes est due à l’augmentation du coût des matières premières ainsi qu’à des difficultés d’approvisionnement suite aux perturbations dans les transports internationaux.

1 Incluant 16 secteurs (cf. méthodologie du rapport)
2 Autres secteurs : Energie, eau, déchets, Construction, Hébergement et restauration, Information et communication, Services publics et Services domestiques.

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]