Les femmes et la finance

La table ronde sur la place des femmes dans le secteur de la finance, organisée par le site d’offres d’emploi eFinancialCareers.fr le 30 mars dernier, montre que la mixité dans les secteurs de la banque, de la finance et de l’assurance est loin d’être de mise.

Secteur machiste la finance ? Question d’autocensure ou manque d’ambition des femmes ? Sont-elles réticentes à affronter la dureté des salles de marché ou des opérations de fusions-acquisitions ? Les secteurs de la banque, de la finance et de l’assurance, ont pourtant besoin d’elles. Avec un taux de départ en retraite de 15% d’ici 2015, les besoins en recrutement sont importants et les hommes à eux seuls ne suffisent pas à constituer les bataillons nécessaires à la relève. Premiers recruteurs de France, les banques et assurances ont continué à recruter pendant la crise et voudraient bien voir une majorité de femmes regagner leurs rangs.

Plafond de verre

Les plus motivés se heurtent également au plafond de verre. « Il y a peu de femmes directrices financières de grands groupes », admet Luce Gendry, associé gérant Rothschild & Cie. Diane Segalen, vice chairman CTPartners, estime « qu’il peut y avoir jusqu’à 20% de différence salariale entre les hommes et les femmes dans ces fonctions. »

Promouvoir la parité

Les réseaux des grandes écoles ou d’entreprise se sont mobilisés ces dernières années. Cela ne suffit pas. Il faut que les ressources humaines sensibilisent les salariés à la mixité, notamment en mettant en place des formations. Ainsi, certaines entreprises n’hésitent pas à mettre en place des formations avec mise en situation pour sensibiliser leurs employés aux enjeux de la parité. Le compte-rendu de la table ronde précise que « la création de « talent development programs » est également essentielle pour anticiper les congés maternité. Elisabeth Ferro-Vallé, auteure de l’ouvrage « Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes : comprendre et agir » aux éditions Afnor, insiste sur la nécessité de détecter en amont les hauts potentiels qui seront appelés à exercer des fonctions dans le top management. »

Quotas : pour ou contre ?

En pleine actualité : la question des quotas. Une proposition de loi vise actuellement la mise en place d’un quota de 40% de femmes au sein des conseils d’administration et de surveillance. « Selon un récent sondage d’eFinancialCareers.fr *, presque la moitié des personnes interrogées (43%) estime que l’on ne peut imposer la parité par la sanction. Un tiers (34%) reste pourtant convaincu que l’instauration de quotas est la seule manière de briser le plafond de verre. » Mais que veulent réellement les femmes…

Christel Lambolez

* Le sondage d’eFinancialCareers.fr a été réalisé en ligne entre le 3 et le 17 février 2010 auprès de 236 professionnels de la finance. Le communiqué est disponible sur simple demande.

www.eFinancialCareers.fr

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]