Communiqué – Le moral des salariés remonte au premier trimestre 2010

Toutes les catégories socioprofessionnelles vont mieux selon une enquête réalisée par Juritravail et Monster.

L’indice du premier trimestre du moral des salariés du secteur privé connait une hausse (43 sur une base de 100, + 3 points). L’enquête a été menée en ligne sur le site www.juritravail.com auprès de 14 637 salariés du 1er janvier au 15 mars 2010.

L’ensemble des catégories socioprofessionnelles enregistrent une hausse de moral depuis la fin de l’année 2009. Toutefois, on constate encore une fois un écart entre les mêmes catégories : les cadres, techniciens et agents de maîtrise font preuve de plus d’optimisme (46 et 43) que les employés et ouvriers (41 et 40).

Les cadres enregistrent la hausse de moral la plus importante depuis la fin de l’année 2009 (46, + 4 points), pour atteindre la place privilégiée des salariés les plus optimistes à 3 points au dessus de l’indice global. La confiance en leur entreprise a même gagné plus de 5 points (47). Ils sont désormais 51% (+8 points) à avoir une image positive de leur entreprise quand les ouvriers ne sont que 37%. Leur confiance s’affiche encore plus lorsqu’on les interroge sur la solidité financière de leur entreprise : 64% sont plutôt, voire très confiants et 71% pensent même que la situation financière va rester stationnaire ou s’améliorer dans les six prochains mois. Les cadres ont également été plus nombreux, en ce début d’année, à témoigner d’une reconnaissance par leur hiérarchie (43%, + 6 points) et de leur satisfaction de leurs conditions de travail (48%, + 8 points). Fait marquant concernant leur motivation : 52% s’avouent très motivés et impliqués, contre 39% à l’automne 2009. Cependant, ils sont encore loin des indices des premier et deuxième trimestres 2009 qui avaient respectivement atteint 46 et 47 sur l’échelle de 100.

L’ensemble des régions de France concernées par la hausse de confiance

En ce premier trimestre 2010, la région du Sud Est enregistre la plus forte augmentation (44, + de 4 points) faisant d’elle la région la plus optimiste devant l’Ile de France, le Nord Ouest et le Sud Ouest. L’Est et le Nord figurent parmi les régions les plus pessimistes bien que s’étant hissées au dessus de la barre des 42.

Les salariés les plus fragiles demeurent les femmes, les employés, les ouvriers et les salariés de plus de 50 ans

Les femmes, bien qu’ayant également gagné 3 points, restent en tout point plus inquiètes que les hommes et confient subir toujours plus de stress que leurs homologues masculins (78% contre 72%). Une seule exception : la rémunération. Les femmes sont légèrement moins insatisfaites que les hommes sur leur rémunération et légèrement moins inquiètes quant aux perspectives d’avenir. 32 % d’entre elles pensent que les revenus de leur foyer vont baisser dans les douze prochains mois, contre 38% des hommes. Les femmes ont plus de bienveillance à l’égard de leur entreprise qu’au trimestre précédent ; elles sont désormais 45% (contre 40% au 4ème  trimestre 2009) à avoir une bonne ou très bonne image de leur entreprise.

Les ouvriers conservent, quant à  eux, leur position de salariés les plus insatisfaits : de leur rémunération (90%), de leurs conditions de travail (71%), de leur entreprise (63%). 69% d’entre eux s’avouent indifférents, résignés et découragés, contre 61% pour les employés, 57% pour les techniciens et agents de maîtrise et 47% enfin pour les cadres. En revanche, ils sont à  56% confiants pour leur emploi dans les six prochains mois, alors qu’ils n’étaient que 46% à la fin de l’année 2009.

Enfin les salariés de plus de 50 ans, qui avaient été rejoints en fin d’année 2009 par leurs cadets de 30 à 50 ans, font de nouveau cavaliers seuls et affichent une inquiétude notable tant pour leur emploi que pour leur rémunération.

http://www.juritravail.com/indicateur-moral-salaries/1er-trimestre-2010/synthese.html#synthese

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]