épargne retraite

Convention 2011 des avantages sociaux

Le club Oras (Observatoire rémunérations et avantages sociaux) et le groupe RH&M organisent la convention 2011 des avantages sociaux les 7 et 8 juin 2011 à l’hôtel Royal Garden à Paris. L’occasion d’échanger entre pairs et de bénéficier de retours d’expériences.

Présidé par Eric Bachellereau, directeur rémunération et avantages sociaux Veolia Environnement et Lauréat des Trophées PDG DRH 2008 (THOMSON), cet événement vous propose de vous réunir autour du thème : « Nouveaux enjeux – nouvelles stratégies : les nouveaux champs des benefits post crise« .

Continuer la lecture

Les DRH vont devoir repenser toute leur politique sur les retraites !

Le paysage de l’épargne retraite change : les entreprises passent d’une logique de préretraite à une logique de post-retraite. La réforme des retraites les oblige à informer leurs salariés sur l’ensemble des dispositifs existants et les incite à proposer de nouvelles formules, souvent individualisées. La gestion des seniors devient de plus en plus complexe.

« Si aucune action n’avait été entreprise le déficit annuel de l’assurance vieillesse se serait élevé à 115 milliards d’euros en 2050 dans le scénario pessimiste. L’impasse financière dans laquelle nous nous trouvons nécessitait une réforme des retraites. Une réforme paramétrique a été choisie, c’est-à-dire que seuls les paramètres de la structure actuelle ont été modifiés. Nous entrons dans une période transitoire de 5 ans et un bilan devait être effectué en 2013 pour revoir l’ensemble du dispositif et prévoir une réforme systémique qui reverra l’intégralité des différents régimes », prévient Simon Desrochers, directeur du cabinet Towers Watson.

La réforme de 2010 fait passer l’âge d’ouverture des droits de 60 à 62 ans. Par ailleurs, l’âge auquel un salarié peut obtenir une pension à taux plein passe de 65 à 67 ans, quelle que soit sa durée de cotisation. La durée des cotisations avait précédemment été modifiée par la loi Fillon de 2003. Pour obtenir un taux plein, elle sera de 41 ans en 2012. Il est logique qu’elle soit augmentée dans les années à venir car elle est étroitement liée à l’espérance de vie. Un décret, passé inaperçu et publié fin 2010, stipule que les générations nées en 1953 et 1954 vont subir un allongement de la durée des cotisations. Elles devront cotiser pendant 165 trimestres au lieu de 164.

Continuer la lecture