Le Wanagement ou le management à l’envers

L’ouvrage « Wanagement, manager à contre-courant » balaie toutes les habitudes managériales ancrées depuis des décennies. Les trois experts en recrutement et gestion des talents suivent la théorie du chaos pour remettre de l’ordre, remettre du sens, en matière de gestion des hommes.

Le livre est un condensé de pistes de réflexion. Vous n’y trouverez pas de recettes magiques car, justement, il laisse les DRH développer leurs propres méthodes en suivant le parcours initiatique d’un judoka atypique. En fonction de leur degré, ces derniers pourront pousser plus loin les expériences : Ceinture blanche : Suis-je prêt ? / Ceinture noire : Sky is the limit.

Benjamin Chaminade, Armand Mennechet et Pierre-Yves Poulain, les trois auteurs, prônent l’épanouissement de l’ensemble des personnalités et poussent l’entreprise à développer leur créativité afin qu’elles deviennent les designers de leur propre marque personnelle. Pour cela, il faut une totale acceptation de l’autre, de sa façon de penser, de ses différences, de ses originalités. « Faites toujours le contraire » de ce qui est attendu, conseillent-ils. Tout le monde ne fonctionne pas de la même manière. La paresse de certains collaborateurs peut avoir du bon car elle « consiste à rechercher le résultat maximum en utilisant le moins de temps et d’énergie possible, ce qui, finalement, implique un vrai travail ! » La paresse peut être une arme car la prise de décision se fait rapidement.

Parfois, il faut également savoir prendre du recul, se ressourcer, pour faire émerger l’innovation. N’avez-vous jamais expérimenté le fait de laisser mûrir ses idées pour voir la solution jaillir comme une illumination ? Google a bien compris le processus en octroyant des moments de liberté aux équipes.

La réussite vient de la liberté !

Les trois auteurs chamboulent la façon de penser et de voir les choses. Il ne devrait y avoir aucune limitation de pensée pour développer le potentiel de ses collaborateurs. Les entreprises cherchent des talents mais il s’agit d’un faux combat car elles ont à leur portée tout ce dont elles ont besoin pour être les meilleures. Je cite : « Selon la “wanagement attitude”, ce n’est pas de l’argent que l’on tire la réussite mais de sa liberté ! » L’ouvrage se fonde sur l’optimiste et critique les fanés (fatalistes négatifs) et les TSEM (Toxiques car sûrs d’eux-mêmes). Beaucoup d’autres choses sont dites dans l’ouvrage avec quelques exemples à l’appui. Des termes originaux sont employés : « maximiser votre riscurité », « transformer le travail en occupassion », favoriser le « letworking » ou « le laisser travailler ». Bref, ne plus être freiné par le doute et les limitations personnelles. « L’échec est le grand frère du succès ». Osez donc et récupérez votre bouffée d’air !

 

Christel Lambolez


 

 

Benjamin Chaminade, Armand Mennechet, Pierre-Yves Poulain

Collection: Stratégies et Management, Dunod

2012 – 200 pages

http://www.dunod.com/entreprise-gestion/entreprise-et-management/strategie-et-politique-de-lentreprise/ouvrages-professio/wanagement-manager-

 

3 réponses à Le Wanagement ou le management à l’envers

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]