Salaires des directeurs : les DRH à la traîne

Communiqué

Le deuxième baromètre des salaires des RH, réalisé par Towers Watson pour Entreprise & Carrières, constate que le salaire des DRH demeure moins élevé que celui des directeurs juridique, commercial et financier. Le baromètre dresse un bilan des principales évolutions salariales 2011/2012 pour les sept principales fonctions des ressources humaines – ainsi que les rémunérations comparées des DRH et de trois autres directeurs.

Le DRH toujours le parent pauvre des directeurs

L’étude « Tous les salaires de la fonction RH 2012 » d’Entreprise & Carrières souligne que le DRH demeure un peu moins bien payé que les directeurs juridique, commercial et financier.

La rémunération globale d’un DRH d’une entité moyenne (CA entre 100 et 500 millions d’euros) est de 148 000 euros. A niveau de contribution égale (responsabilité, autonomie, influence…), un directeur financier gagne 13% de plus (167 000 euros), un directeur marketing et vente est 8% au-dessus (161 500 euros), et un directeur juridique 4% (154 000 euros).

« Ces écarts sont faibles, à peine significatifs » selon Sofia Kettani, directrice du pôle rémunération de Towers Watson. « Même si les rémunérations des DRH ont énormément rattrapé celles des autres directeurs, elles avaient beaucoup de retard au départ, ce qui explique les écarts d’aujourd’hui. Sofia Kettani remarque que « les postes de DRH ont de plus en plus tendance à être occupés par des personnes qui viennent d’autres métiers ». « Si cette tendance se confirmait, cela pourrait avoir une incidence sur les niveaux de salaires ».

Le comp & ben et le responsable des relations sociales font jeu égal

La rémunération la plus proche de celle du directeur est celle du chargé des relations sociales. Un spécialiste du sujet avec plus de 7 ans d’expérience perçoit une rémunération globale de 75 000 euros. Il devance les responsables rémunérations et avantages sociaux qui, avec la même expérience, reçoit 70 000 euros ; le RRH (68 000 euros) ; le spécialiste de la formation (64 000 euros) ; le recruteur (également 64 000 euros), et le responsable de la paie (49 000 euros). Ce dernier, qui souvent n’est pas cadre et dont l’emploi est essentiellement administratif est décroché par ses collègues.

Les responsables des relations sociales et les responsables rémunérations et avantages sociaux, les mieux payés (respectivement 108 000 et 114 000 euros), font jeu égal avec les DRH des petites entités (111 000 euros), signe de l’importance accordée à ces deux fonctions par les entreprises.

Des salaires en progression plus rapide pour les recruteurs confirmés

Sauf exceptions tous les salaires de toutes les fonctions progressent d’une année sur l’autre. Toutefois, les rémunérations des recruteurs confirmés progressent nettement plus que les autres. Néanmoins, relève Sofia Kettani, « le travail des recruteurs est de plus en plus technique et complexe du fait de la spécialisation accrue de certains métiers et l’élargissement du sourcing ».

Les rémunérations des comp & ben stagnent entre 2011 et 2012. « La fonction de responsable rémunérations et avantages sociaux a longtemps été déficitaire en compétences disponibles sur le marché, aujourd’hui, l’expertise existe et elle est mieux partagée, ce qui diminue les tensions. On a certianement atteint un palier, même si cette compétence reste toujours recherchée ».

DRH : une échelle de rémunérations qui va de 1 à 2,7.

244 000 euros : niveau de rémunération globale des 25% de DRH les mieux payés.

90 000 euros : niveau de rémunération global des 25% de DRH les moins bien payés.

Le baromètre Entreprise et Carrières / Towers Watson

Etude réalisée à partir de plus de 5 000 données individuelles, issues de la base de données de Towers Watson, provenant de salariés de la fonction RH en poste en mai 2012 dans 313 entreprises de tous les secteurs.

La rémunération globale inclut le salaire brut fixe en mai 2012 ainsi que le variable perçu en 2012 au titre de 2011, hors montants liés à l’Intéressement et à la Participation.

L’étude distingue les rémunérations des débutants (moins de cinq ans d’expérience), des spécialistes (plus de sept ans d’expérience) et des manager (encadrement de niveau intermédiaire). 


 

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]