La France, pays d’entrepreneurs… peut-être demain !

• 62% des salariés français ne seraient pas contre l’idée de devenir travailleurs indépendants ou freelances   
• 18,5% des salariés envisagent sérieusement de devenir travailleurs indépendants ou freelances…   
• … mais seuls 2,4% d’entre eux ont déjà franchi le pas !
Le monde de demain, c’est acté, sera un monde d’entrepreneurs, de travailleurs indépendants et de freelances… Le plus sûr dans cette affirmation est sûrement « demain », car aujourd’hui nous sommes encore bien loin du compte. En effet, d’après l’étude Workforce View in Europe menée par ADP (Automatic Data Processing), le leader mondial des solutions de Ressources Humaines, auprès de 9 908 employés européens, à peine plus de 2% des interrogés européens sont freelances ou travailleurs indépendants.

Le travail indépendant n’a pour l’instant séduit que 2,4% des Français

Si près de 2/3 des salariés français (62%) ne seraient pas contre l’idée de devenir indépendants ou freelances… seuls 2,4% d’entre eux ont déjà franchi le pas !
La liberté et la flexibilité attirent : une grande majorité de Français semble vouloir réaliser ce rêve d’être « son propre patron ». Ils ne sont toutefois plus que 18,5% à répondre positivement quand on leur demande s’ils considèrent activement ce changement de statut et une infime minorité (2,4%) à s’être lancés.

Parmi les 2,4% de travailleurs indépendants ou freelances les hommes sont deux fois plus nombreux que les femmes (3,2% contre 1,6%).

Autre disparité intéressante : l’âge ! Si les jeunes sont les plus désireux de passer indépendants (73% des 25-34 ans contre 46% pour les plus de 55 ans) ils sont les moins nombreux à l’avoir fait (0,8% d’indépendants chez les 25-34 ans contre 3,8% chez les plus de 55 ans).

De grandes disparités entre pays Européens

Lorsque l’on regarde les chiffres au niveau Européen, on constate que malgré une croissance exponentielle au cours des dernières années, désormais, le travail indépendant attire moins. Le nombre de salariés prêts à envisager ce mode de travail a baissé (60 % contre 68 % en 2017) de même que celui des salariés envisageant activement de franchir le pas (8 % soit une baisse de 7 points).

Ce tableau doit cependant être étudié pays par pays. Par exemple, le désir de devenir indépendant atteint son apogée en Italie, où plus d’un quart (26 %) des salariés envisagent activement de franchir le pas, suivi de près par le Royaume-Uni, où ce chiffre est de 20 %. Un chiffre qui contraste fortement avec celui des Pays- Bas où seulement un salarié sur dix est tenté de s’installer à son compte. Pour rappel, en France 18,5% des salariés considèrent activement de devenir indépendant ou freelance.

Remarquable également, l’appétence pour endosser le statut d’indépendant varie selon les secteurs d’activité : ce sont les salariés de l’industrie ou encore ceux du secteur des arts et de la culture qui sont les plus nombreux à envisager un tel changement (30 %), soit le double des salariés du secteur de la santé (15 %).

L’intégralité de l’étude est disponible ici.

A propos de l’étude :

L’étude « The Workforce View in Europe in 2018 » explore l’état d’esprit et les opinions des collaborateurs vis-à-vis de l’avenir du travail. Elle a été menée par l’agence indépendante Opinion Matters, pour le compte d’ADP. L’échantillon était composé de 9 908 adultes actifs dans 8 pays européens : Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni et Suisse.

 

A propos d’ADP :

De puissantes technologies avec une touche d’humanité. Les entreprises du monde entier, quels que soient leur secteur ou leur taille, tirent parti des solutions basées sur le Cloud et des connaissances des experts d’ADP, afin de les aider à libérer le potentiel de leurs collaborateurs. Ressources humaines, gestion des temps et des activités, paie, conformité : travaillons ensemble pour construire une meilleure performance collective. Pour plus d’informations, rendez-vous ici

 

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]