Etude ‘Internet of Things’ et problèmes de sécurité

L’IoT en passe d’être largement adopté, mais 4 entreprises sur 5 ont connu des problèmes de sécurité.

Une étude internationale publiée aujourd’hui par Aruba, filiale de Hewlett Packard Enterprise, révèle que les entreprises ayant adopté l’IoT réalisent actuellement d’excellents résultats en matière de rendement et d’innovation. Toutefois, la sécurité reste le principal défi à relever, puisque 84 % des entreprises interrogées ont fait état de violations de sécurité liées à l’IoT .

Dans le cadre de cette étude, 3 100 décideurs d’entreprises provenant de 20 pays différents ont été interrogés dans le but d’évaluer l’état actuel de l’IoT et son impact dans différents secteurs. L’étude montre que la quasi-totalité des chefs d’entreprises (98 % monde, 96% en France) ont une bonne compréhension de l’IoT, mais que nombre d’entre eux n’en connaissent pas la définition exacte ni ce qu’il représente pour leur entreprise.
=> Les dirigeants savent ce qu’est l’IoT, mais ne sauraient le définir exactement
L’étude montre que la quasi-totalité des chefs d’entreprises (98 % monde, 96% en France) ont une bonne compréhension de l’IoT, mais que nombre d’entre eux n’en connaissent pas la définition exacte ni ce qu’il représente pour leur entreprise.

=> Les dirigeants souhaitent massivement l’adopter à court ou moyen terme
– 85 % des entreprises envisagent d’adopter l’IoT d’ici 2019
– en France, ce sont 94% des entreprises interrogées qui estiment implémenter l’IoT dans les 2 ans à venir

=> Des résultats qui surpassent les attentes
– 16 % seulement des chefs d’entreprises avaient prévu de tirer de larges profits de leurs investissements dans l’IoT, et dans les faits, 32 % d’entre eux ont réalisé des bénéfices encore plus importants
– seuls 29 % des cadres s’attendaient à ce que leurs stratégies IoT leur permettent d’améliorer leur rendement, et ils sont en fin de compte 46 % à avoir vu croitre leur rendement

=> D’après les DSI français interrogés, ce qui freine l’IoT est :
– le coût de la mise en œuvre (47 %)
– les problèmes de sécurité (45 %)
– le manque d’expertise (43 %)

=> Côté sécurité, des failles ont été découvertes sur de nombreux déploiements IoT :
– l’étude relève que 84 % des organisations ont connu des violations de la sécurité liée à l’IoT
– en France, elles sont 79% à l’affirmer
Ceci confirme qu’une stratégie de sécurité IoT complète, basée sur un contrôle rigoureux de l’accès réseau et une bonne gestion des politiques, pourra non seulement protéger les entreprises, mais aussi simplifier la gestion de la sécurité par le service informatique.

=> Comment tirer profit de l’IoT ?
– la quasi-totalité (96 %) des entreprises françaises ayant adopté l’IoT soutiennent qu’elles peuvent analyser les données
– mais presque toutes (94 %) affirment qu’elles éprouvent des difficultés à tirer de la valeur de ces données
– 43% des entreprises n’extraient pas et/ou n’analysent pas les données du réseau

Chris Kozup, Vice-président Marketing d’Aruba, explique  : « Tandis que le déploiement, la portée et la complexité de l’IoT progressent, il convient de veiller à ce que des méthodologies de sécurité appropriées leur emboitent le pas, et ce afin de protéger les appareils, le réseau et les informations qu’il renferme. Si les chefs d’entreprise ne prennent pas immédiatement des mesures pour avoir plus de visibilité et adapter les activités liées à l’IoT à leur entreprise, ils courent le risque de s’exposer aux attaques de logiciels malveillants. Aruba s’efforce d’aider ses clients à profiter du déploiement de l’IoT dans leurs entreprises et à faire face à tous les risques potentiels. »
L’étude d’Aruba montre qu’il existe plusieurs niveaux de maturité par rapport à l’IoT dans divers secteurs industriels. Les cinq industries verticales suivantes sont à la pointe de l’adoption de l’IoT : entreprises, industriels, acteurs de la santé, distributeurs et administrations.
Aruba s’est donc penché sur ces 5 univers. Les résultats sont disponibles dans le communiqué de presse en pièce jointe et l’étude complète en téléchargement ci-dessous.
Méthodologie :
3 100 décideurs (chefs d’entreprise et responsables informatiques) ont été interrogés en novembre et décembre 2016. Ces personnes appartenaient à des organisations comprenant au moins 500 employés et faisant partie des secteurs public et privé : industrie, gouvernement, vente au détail, santé, éducation, construction, finances et informatique/technologie/télécommunications.  Les entretiens ont été réalisées en ligne et par téléphone suivant une rigoureuse procédure de sélection des candidats à plusieurs niveaux. Ces entretiens ont eu lieu dans les pays suivants : Royaume-Uni, Italie, Allemagne, France, Pays-Bas, Espagne, Suède, Norvège, Turquie, Émirats arabes unis, Arabie saoudite, États-Unis, Singapour, Japon, Australie, Inde, Brésil, Mexique, Chine et Corée du Sud.
A propos d’Aruba
Aruba, une entreprise HPE, est l’un des principaux fournisseurs de solutions d’accès réseau de nouvelle génération destinées à l’entreprise mobile. L’entreprise conçoit et propose des solutions IT qui valorisent les organisations à servir une nouvelle génération d’utilisateurs friands de technologie et utilisant systématiquement leurs périphériques mobiles pour leur travail et leurs communications personnelles.

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]