Jean-Pascal Arnaud

Innovation RH en Grèce : une des solutions à la crise

Quel avenir pour le territoire hellénique ? Le colloque organisé à l’initiative du club ECHR European Club for human resources avec le soutien de l’association grecque Greek People Management Association et la société S&B,  les 4 et 5 octobre à Athènes, a voulu mettre en exergue les pratiques RH durables pour aider le pays à sortir de la crise.

La Grèce est entrée dans une crise dont elle a du mal à voir l’issue. Les yeux des Grecs restent rivés vers l’Union européenne, leur possible « sauveur. » Pas de travail, pas d’argent, ils sont à cran et les manifestations à répétition révèlent un égarement total. Maillon faible de l’Europe, la Grèce peut sauter. Le sentiment d’abandon au sein d’une économie globalisée et puissante a de quoi effrayer. Sur place, les rues désertes, parfois sinistrées, les magasins clos et les manifestations de rue laissent présager des lendemains guère prometteurs. Avec un fort endettement, un déficit public colossal et des problèmes structurels, la situation de la Grèce paraît inextricable. Les revenus, issus principalement du tourisme interne, se sont effondrés. Un pays de la zone euro qui finalement n’a pas su s’ouvrir et se réinventer pour trouver sa place. Le gouvernement grec a fait des efforts lors de la présentation de son budget 2013 : les réductions des dépenses, de l’ordre de 12% du PIB, sont drastiques. Un tiers des petits commerces au centre ville d’Athènes va être fermé d’ici deux ans. L’urgence de réformes structurelles est à l’ordre du jour de la troïka (FMI, Banque Centrale Européenne, Union Européenne), car les problèmes de liquidité et d’investissement étrangers sont cruciaux, ainsi que la non-performance du secteur bancaire. Bien que l’UE soutienne la Grèce à un niveau record.

Stabiliser la situation

Le colloque « Sustainable HR Practices : the way forward Athens », les 4 et 5 octobre derniers, initié par l’European Club for human resources, qui réunit les DRH de grandes entreprises européennes, a voulu éclaircir les pistes de sortie de cette crise sans précédent qui ne concerne pas seulement le cas grec. Un panel d’experts et d’institutionnels est venu témoigner devant la communauté RH locale.

Continuer la lecture

6e Baromètre européen de la fonction RH : enjeux et démotivation

Une motivation en baisse : 22 % des DRH veulent changer d’emploi ou se reconvertir. La fonction RH, en pleine mutation, doit faire face à des enjeux stratégiques de plus en plus nombreux.

« Les DRH ont le sentiment d’avoir accompli leur mission pendant la crise mais il existe aujourd’hui un certain mal-être », témoigne Jean-Pascal Arnaud, chargé du secrétariat général du Club européen des ressources humaines (European Club for human ressources). Ras-le-bol les DRH ? Plus optimistes sur l’accélération de la hausse du chiffre d’affaires et des investissements, ils auront davantage de moyens pour embaucher (28 % des entreprises pensent créer des emplois en 2011 contre 8 % en 2009), mais leur cahier des charges pour les années à venir est bien rempli. Auront-ils les moyens de tout faire ?

Continuer la lecture