féminisation du management

Les tops et les flops RH en 2010

Pour la troisième année consécutive, Talentys, Viadeo et Taleo ont mis en lumière les tendances en matière de gestion des ressources humaines. L’année 2010 s’est voulue pragmatique et économe. Vote sur les enjeux RH 2011.

« Les innovations sont le carburant du futur mais n’ont pas trouvé d’écho cette année auprès des professionnels RH », commence David Guillocheau, directeur associé de Talentys. Normalement propice à l’émergence des innovations, la crise a plutôt freiné les initiatives en 2010. Les entreprises ont opté pour des actions pragmatiques, concrètes et peu onéreuses. Elles ne se sont pas aventurées vers de nouveaux modèles. Les serious games, les ERP traditionnels et les nouvelles formules de sites emploi en ont pâti.


Les flops de l’année  2010


En effet, serious game et recrutement ne font pas bon ménage en 2010. Apparemment, l’approche ludique pour trouver un emploi n’a pas convaincu. Déconnectés de la vie de l’entreprise les serious game ? Pas crédibles ? Trop onéreux ? « 10 euros pour un visiteur sur le site carrière », appuie Olivier Fécherolle, directeur général Opérations Europe chez Viadeo. Il argumente : « Les DRH préfèrent des innovations moins couteuses et cependant très concrètes, à l’instar de petits jeux low cost lancés notamment sur les réseaux sociaux. » En effet, Uptoo, un cabinet de recrutement dédié aux métiers de commerciaux, s’est aventuré à lancer un serious game sur Facebook intitulé « Qui est le meilleur commercial ? ». Par le biais de 20 questions pour plonger les membres du réseau social dans diverses situations de la vie quotidienne d’un commercial, le cabinet leur a permis de tester leurs réflexes « business » et de découvrir leur profil de vendeur.

Continuer la lecture