Association des directeurs des ressources humaines

Jean-Christophe Sciberras élu président de l’ANDRH

Jean-Christophe Sciberras, directeur des ressources humaines France et directeur des relations sociales groupe de Rhodia, vice-président sortant, a été élu pour deux ans président de l’ANDRH, le 17 décembre 2010. Il succède à ce poste à Michel Yahiel.


Diplômé de l’IEP Paris, titulaire d’une maîtrise ès sciences économiques et d’un DEA de droit social, il a débuté en 1983 comme inspecteur du travail puis exercé à partir de 1988 en tant que juge de tribunal administratif. De 1991 à 1993, il fut conseiller technique de Martine Aubry, ministre du Travail, de l’emploi et de la formation professionnelle avant d’exercer différentes fonction chez Renault de 1994 à 2007 : chef du service de la réglementation et du droit du travail, directeur des relations sociales puis directeur RH et affaires juridiques pour l’Amérique latine, enfin DRH des centres d’ingénierie en France. En 2008, il est nommé DGA du Pôle Emploi, chargé des RH. Il est, depuis 2009, DRH France et directeur des relations sociales du groupe chimique international Rhodia.


Continuer la lecture

Le monde RH évolue : l’ANDRH fait ses propositions

2010-2011 continuera les actions menées jusqu’à présent pour promouvoir la santé au travail, favoriser l’engagement des salariés et mieux gérer les talents. En juin, la principale association des directeurs des ressources humaines présentait ses propositions.

1ere table ronde : la santé au travail

La santé au travail préoccupe de plus en plus l’ensemble des DRH. Les différents suicides, ou tentatives, qui sont intervenus ces derniers temps, les mettent sur le qui-vive. Les assises de juin dernier de l’ANDRH (Association nationale des directeurs des ressources humaines) ont permis de présenter les actions que les responsables RH souhaitaient entreprendre pour favoriser la prise en compte de l’état de santé des salariés. Un groupe de travail, intitulé « Santé globale en entreprise » aborde la question. « Nous sommes au début de nos travaux », reconnaît Charlotte Duda, ex-présidente de l’association et responsable de la commission Santé en entreprise de l’ANDRH. Quatre propositions sont avancées :

– Mettre en avant une approche globale de la santé au travail par une analyse et une prévention des risques exitants.

– Renouveler les pratiques des professionnels. Le risque est la disparition lente des médecins du travail. L’ANDRH préconise une coordination de réseaux pluridisciplinaires, notamment pour lutter contre les risques psychosociaux.

Continuer la lecture