Air France

Revue de presse Les_RH – Semaine 12

 

Sélection d’articles du 17 au 23 mars 2014

 

Les pilotes d’Air France demandent la démission du ministre des transports

Les pilotes ont en travers de la gorge, et c’est peu dire, la réception, mercredi 19 mars, en « grande pompe » par Frédéric Cuviller, de Carolyn McCall, directrice générale de la compagnie britannique à bas coûts EasyJet. Une rencontre organisée pour « officialiser » la commande 135 Airbus passée par EasyJet. Un contrat d’une valeur de 13,5 milliards de dollars conclu en juin 2013 à l’occasion du salon du Bourget.

Source : http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/03/21/les-pilotes-d-air-france-demandent-la-demission-du-ministre-des-transports_4387604_3234.html#xtor=AL-32280515

Continuer la lecture

Le Cercle des DRH européens pour la responsabilité sociale voit le jour

Le 7 octobre 2010 a été lancé au Congrès HR le Cercle. Objectif : porter des valeurs sur l’humain dans l’entreprise et reconcilier l’entreprise avec la « S »ociété.

La crise a ébranlé les économies européennes et revitalisé le dialogue social. Certaines entreprises ont dû réduire de moitié parfois leur production et effectuer des licenciements massifs. De nombreuses conventions collectives ont été conclues pendant les deux ans écoulés pour sauver des emplois. L’heure est donc à l’anticipation. La Commission européenne voit d’un bon oeil la naissance du Cercle des DRH européens pour favoriser la négociation.

Initié par des DRH français, le mouvement est porté par son président Yves Barou. Vingt entreprises y adhèrent comme Air France, DCNS, Elior, Lafarge, Vivendi, Converteam, Thales, Alstom, Danone, ou encore Areva. Le Cercle ambitionne d’accélérer l’Europe sociale en étant un centre de réflexion paneuropéen qui travaille en étroite collaboration avec la Commissison européenne. «  Nous avons très peu d’échanges avec nos homologues étrangers, explique Yves Barou, Il n’y a aucune confrontation et aucune parole donnée aux DRH auprès des instances européennes. Notre rôle n’est pas de se substituer aux organisations professionnelles déjà existantes mais d’être un lieu d’échanges et de réflexion sur les bonnes pratiques et les axes de développement de la fonction. »

Continuer la lecture