Ces petits comportements insupportables de nos voisins de bureau

Certains Français passent presque plus de temps avec eux qu’avec leur famille, ils les côtoient tous les jours, connaissent leurs travers et leurs qualités, leurs tics de langage et leurs petites habitudes… les collègues ne laissent personne indifférent :

– Quels liens avons-nous avec eux ?
– Qu’est ce qui nous est le plus insupportable chez un collaborateur ?
– A quoi ressemble le voisin de bureau idéal ?
– Quels sont les pires défauts de nos collègues ?

Les répondants à la nouvelle enquête RegionsJob nous racontent leur vie au bureau en 2019, voici les conclusions de l’étude :

Non au collègue qui critique tout, oui à celui qui a l’esprit d’équipe

Sans surprise, pour 53% des actifs, un voisin de bureau qui sent mauvais est rédhibitoire. Plus subjectif, 55% n’aiment pas les collègues qui critiquent tout et 52% ne supportent pas quand un de leurs collègues tient des propos déplacés (racistes et sexistes etc…). Un peu plus loin, on déplore aussi les gens qui tapent trop fort sur leur clavier (37%) et les gens qui parlent trop (24%).
Si ces comportements sont très gênants, difficile pourtant d’en faire part à la personne concernée. 46% des actifs en poste le font mais rarement, quand 23 % n’arrivent pas à le dire du tout. 7% ont en revanche le courage de le dire systématiquement. De quoi maintenir la paix au bureau ?

Quant au voisin de bureau idéal, il a l’esprit d’équipe (54%), il est ouvert d’esprit (43%) et drôle (42%). Être travailleur (34) % et enthousiaste (31%) sont aussi des qualités qui comptent.

A contrario, les salariés détestent les collègues négatifs (47%), ceux qui se mêlent de tout (41%) et les fainéants (39%). Suivent ensuite les collègues sales (38%), les plaintifs (36%) et ceux qui ne parlent que d’eux (28%).

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]