Revue de presse Les_RH septembre- début octobre 2014

Ce qu’il ne fallait pas louper sur l’actualité RH depuis la rentrée

 

Sciences Po lance son executive master « Digital Humanities »

Le digital au cœur de notre environnement. Un sujet RH et politique ? Conférence.

A l’occasion du lancement de son executive master, l’école a organisé, le 1er octobre dernier, la conférence « Humanité digitalisée, entreprise augmentée ».

 

« Qu’est-ce que la civilisation digitale ? Comment l’entreprise doit-elle se servir du digital pour parfaire sa gestion des connaissances et augmenter sa compétitivité ? Quelles stratégies doit-elle développer pour perdurer dans le nouveau monde digital ? ». La conférence de Sciences Po « Humanité digitalisée, entreprise augmentée », organisée le 1er octobre 2014 à l’occasion du lancement de son master executive, visait à répondre aux enjeux cruciaux de l’entreprise, de notre société.

Source : http://www.jobsferic.fr/Sciences-Po-lance-executive-master-Digital-Humanities.html

 

 

« Si on ne fait rien, Pôle emploi va couler »

Dans son ouvrage Pôle emploi, autopsie d’un naufrage paru ce jeudi, un ex-dirigeant de Pôle emploi, Hervé Chapron, tire à boulets rouges sur le service public et les politiques. Selon lui, il y a urgence à réagir. Entretien.

Source : http://www.lexpress.fr/emploi/si-on-ne-fait-rien-pole-emploi-va-couler_1609886.html?xtor=EPR-5029-%5B20141009192444_41_nl_lentreprise_zapping_8399_000SKL%5D-20141010-%5BSi_on_ne_fait_rien__Pole_emploi_va_couler_002F6XT%5D-%5BRB2D106H0014Q0Z9%5D-20141010043300#Al7C6SbFFjiIbsgd.01

 

 

« Tout ce qu’il faut savoir sur l’ANI »

Avec la publication de son livre blanc « On vous dit tout sur l’ANI », Verspieren s’adresse aux directeurs des Ressources humaines et leur donne toutes les clés pour mettre en place les différentes mesures de l’Accord national interprofessionnel votées par le gouvernement.

Un livre blanc pour répondre aux interrogations des DRH.

L’Accord national interprofessionnel, dit ANI, est une vraie révolution apportée au Code du travail qui impacte ou impactera fortement l’activité des directions des Ressources humaines.

Portabilité des droits, nouvelle taxation des CDD… : quelles mesures prendre ? Quelles sont les nouvelles obligations pour l’entreprise ? Les directeurs des Ressources humaines se posent de nombreuses questions auxquelles les experts Verspieren répondent dans le livre blanc  «Tout ce qu’il faut savoir sur l’ANI ». Il présente :

• les 14 mesures phares de l’accord national interprofessionnel ;

• des chiffres clés ;

• le planning juridique d’application de l’accord ;

• les conseils d’experts en protection sociale.

Source : http://www.indicerh.net/content/4819-tout-ce-quil-faut-savoir-sur-lani.html

 

 

Dans leur travail, les jeunes attendent plus de reconnaissance de leur patron

C’est un sondage Ipsos, réalisé pour le compte de la société Doing Good Doing Well (DGDW), spécialiste en responsabilité sociale, qui l’affirme : contrairement à l’image qu’ils véhiculent souvent, les jeunes Français ne sont donc pas ces êtres hyper-connectés, coupés du monde, égocentriques et détachés de tout. Huit sur dix estiment «qu’être épanouis professionnellement permet d’être heureux dans sa vie privée» ou que «la réussite professionnelle est essentielle dans leur vie». Plus de six sur dix affirment en outre «que lorsqu’ils sont au travail, ils ont le sentiment d’exister».

«Les jeunes ne sont pas dans leur bulle. Après six ans de crise économique, ils ont opéré une vraie révolution dans leur rapport au travail. D’ailleurs, 75% d’entre eux déclarent que le travail est une source d’épanouissement personnel», souligne Hélène Roques, fondatrice de DGDW.

Source : http://www.lefigaro.fr/emploi/2014/10/09/09005-20141009ARTFIG00006-dans-leur-travail-les-jeunes-attendent-plus-de-reconnaissance-de-leur-patron.php?utm_content=buffer3073a&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

 

Trophée Ressources humaines : Cetih, cap sur la création de valeur sociale

Leader français des portes d’entrée en bois pour maisons individuelles, également présent sur l’aluminium et l’acier, Cetih suit une démarche RSE globale. Elle s’illustre notamment par la valorisation des compétences, l’intégration des jeunes, les formations (avec un projet de Cetih School), et une charte du bien-vivre ensemble. Trente-deux personnes ont été formées pour accompagner les exercices physiques proposés tous les matins aux salariés. L’entreprise basée à Machecoul (Loire-Atlantique) a aussi élaboré un baromètre social en 2013.

En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/trophee-ressources-humaines-cetih-cap-sur-la-creation-de-valeur-sociale_1605784.html#H4rORtOS6EcpmeBf.99

Source : http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/trophee-ressources-humaines-cetih-cap-sur-la-creation-de-valeur-sociale_1605784.html

 

 

Infographie : Combien gagnent réellement les stagiaires en France ?

Le stagiaire moyen gagne 822,53 euros, vient d’une grande école de commerce et privilégie une grande entreprise.

C’est donc en moyenne 822,53 euros que ces étudiants-stagiaires gagnent pour une durée d’à peu près 6 mois de stage (47%). Même si les stages peuvent se faire dès la première année d’enseignement supérieur selon les établissements, la plupart ont entre 22 et 24 ans (54%) contre 30% qui ont entre 17 et 21 ans et 15% entre 25 et 30 ans.

Source : http://www.maddyness.com/emplois/2014/10/07/emploi-stagiaires-france/

 

 

Pourquoi les Français doivent travailler plus sans gagner plus

Français, il faut travailler plus sans gagner plus « pour relancer l’économie », estime l’Institut Montaigne dans un rapport publié mercredi 8 octobre, qui affirme que l’écart entre la France et ses voisins en matière de temps de travail atteint « des proportions inquiétantes ».

Dans ce texte baptisé: « Temps de travail: mettre fin aux blocages », le think thank d’inspiration libérale affirme que « tous secteurs confondus, les salariés à temps plein travaillent en France moins que dans la plupart des pays européens et des économies comparables de l’OCDE ».

Source : http://www.challenges.fr/economie/20141008.CHA8627/pourquoi-les-francais-doivent-travailler-plus-sans-gagner-plus.html?xtor=RSS-16

 

 

Le droit à la déconnexion : une utopie sans futur

Le « droit » à la déconnexion est à l’ordre du jour, histoire de compenser les excès induits par l’usage tant généralisé qu’incontrôlé des nouvelles technologies. Et comme d’habitude, en France, on veut agir sur le symptôme et non traiter la maladie : réglementer l’usage, donc, quitte à ajouter une couche supplémentaire à des lois déjà décalées… lorsque sortent enfin leurs décrets d’application ! Cela va à l’encontre de l’évolution du monde… et donc aussi de celle du travail.

Source : http://www.rhinfo.com/actualites/article/details-articles/enm/27003/79/334766/le-droit-a-la-deconnexion-une-utopie-sans-futur

 

 

Plus d’une embauche sur dix avorte avant la fin de la période d’essai

Il y a pléthore de candidats sur le marché du travail, et pourtant, les employeurs semblent avoir du mal à trouver celui qui leur correspond vraiment. Ces erreurs de casting finissent par coûter cher aux entreprises.

« Le processus d’embauche souffre encore d’un taux d’échec élevé et coûteux », s’étonne Sébastien Devaux, directeur général adjoint de InVentage, cabinet de conseil en performance économique, co-auteur d’une étude sur le taux d’échec des processus d’embauche. Ainsi, 13,3% des recrutements en CDI* ne seraient pas confirmés à l’issue de la période d’essai, le plus souvent à l’initiative du salarié.

Source : http://www.capital.fr/carriere-management/actualites/pres-d-une-embauche-sur-dix-avorte-avant-la-fin-de-la-periode-d-essai-966517#xtor%3DRSS-728

 

 

Comment les DRH veulent favoriser l’équilibre vie pro-vie perso

Pour favoriser une meilleure conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, les dirigeants d’entreprise ou DRH privilégient plusieurs solutions, au premier rang desquelles la flexibilité horaire, selon un sondage Viavoice pour La maison bleue et Le Figaro économie, publié lundi.

Cette solution est plébiscitée par 47% du panel interrogé. Ils sont ensuite 23% à citer un service de places en crèches, puis des aides financières (10%), le télétravail (8%), des congés spécifiques (4%) et un service de conciergerie (2%).

Source : http://www.challenges.fr/entreprise/20141006.CHA8561/comment-les-drh-veulent-favoriser-l-equilibre-vie-pro-vie-perso.html

 

 

Les freins à la formation vus par les salariés

Etude du Céreq.

Source : http://www.cereq.fr/index.php/publications/Bref/Les-freins-a-la-formation-vus-par-les-salaries

 

 

Plus de 9 cadres Français sur 10 sont tentés par l’expatriation

94% des cadres Français sont prêts à partir à l’étranger pour le travail ou ont déjà franchi le pas, selon une étude internationale du Boston Consulting Group en partenariat avec The Network et Cadremploi.

Source : http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20141006tribe10697cbe/plus-de-9-cadres-francais-sur-10-sont-tentes-par-l-expatriation.html

 

 

BERNARD STIEGLER : L’EMPLOI EST MORT, VIVE LE TRAVAIL !

Réinventer le travail à l’ère de l’automatisation.

D’ici une vingtaine d’années, l’automatisation va déferler sur tous les secteurs de l’économie mondiale et signer la mort définitive de l’emploi. Et si c’était une vraie bonne nouvelle ? Parce que l’emploi, cette activité privée de sens qui est sanctionnée par un salaire, a détruit le travail, explique le philosophe Bernard Stiegler. Et parce que la fin de l’emploi est l’occasion de réinventer le travail au cœur de nos sociétés du numérique, de construire une économie contributive en lieu et place de cette «économie de l’incurie» qui nous détruit à petit feu.

Source : http://www.culturemobile.net/visions/bernard-stiegler-emploi-est-mort-vive-travail

 

Pour les grandes écoles, la hausse des frais de scolarité devient incontournable

Les pistes pour un nouveau modèle financier des grandes écoles sont sur la table : de la formation continue au « fundraising » en passant par la vente d’étudiants aux entreprises, sur le modèle des clubs de foot.

Plus de 150 directeurs d’écoles d’ingénieurs et de management de la Conférence des grandes écoles (CGE) sont réunis en congrès, à Strasbourg, jusqu’à demain. L’atelier consacré, ce jeudi 2 octobre, au modèle économique des écoles, a fait salle comble. « On observe tous une baisse importante des subventions de l’Etat, on subit tous la baisse induite par la réforme de la taxe d’apprentissage », a posé d’emblée Florence Darmon, la directrice générale de l’ESTP, école spécialisée dans les travaux publics et les grands projets. « Les écoles consulaires redoutent les effets d’une politique gouvernementale qui ponctionnera 500 millions d’euros dans la trésorerie des chambres de commerce et d’industrie, nos tutelles institutionnelles », indique le directeur adjoint de Grenoble Ecole de Management (GEM), Jean-François Fiorina, sur son blog. Toutes les écoles s’interrogent aussi sur la réforme du mode de collecte de la taxe d’apprentissage qui va, selon lui, ôter « 50 millions d’euros au global » au budget des écoles.

Source : http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0203828332927-pour-les-grandes-ecoles-la-hausse-des-frais-de-scolarite-devient-incontournable-1049331.php#Xtor%3DAD-6000

 

 

La chasse aux spécialistes des ressources humaines

Plus stratégique, plus visible, cette expertise est recherchée par les groupes financiers dans un contexte de transformation de leurs métiers.

Source : http://www.agefi.fr/articles/la-chasse-aux-specialistes-des-ressources-humaines-1332707.html

 

 

Assises de la sécurité 2014 : le cerveau au cœur de la cybersécurité

HPC et Big Data pour collecter l’information du cerveau.

Dans une conférence sur le hacking du cerveau, le docteur Laurent Alexandre a expliqué les liens de plus en plus ténus entre les neurotechnologies, l’intelligence artificielle et le cerveau physique. Un terrain de jeu des pirates, mais surtout des GAFA.

Traditionnellement la plénière du second jour des Assises de la sécurité est l’occasion d’interventions décalées avec des intervenants un peu loin du monde de la cybersécurité. Luc Ferry avait détonné par une analyse comparée des Anonymous avec les contestataires de la fin du 19ème siècle. Jean-Christophe Ruffin avait apporté son expertise d’ambassadeur pour expliquer la montée en puissance du cyberterrorisme. Aujourd’hui, c’est au docteur Laurent Alexandre de se prêter à l’exercice avec un sujet polémique : hacker le cerveau.

Source : http://www.silicon.fr/assises-securite-2014-cerveau-au-coeur-cybersecurite-97168.html

 

 

 

Le taux de chômage américain à son plus bas niveau en six ans

L’économie américaine a créé plus d’emplois que prévu en septembre. A 5,9%, le taux de chômage est redescendu à son niveau de juillet 2008.

Les créations d’emplois aux États-Unis en septembre se révèlent meilleures que prévu. L’économie américaine a créé 248.000 postes selon le Département du travail, alors que l’on tablait plutôt sur un gain de 220.000. Autre bonne nouvelle, les estimations des embauches en août et juillet sont révisées favorablement: 69.000 postes de plus que prévu ont été finalement crées. Les commerces, la construction, l’hôtellerie et la restauration ont le plus embauché. Pour couronner le tout, le taux de chômage retombe à 5,9%, son plus bas niveau depuis juillet 2008.

Source : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/10/03/20002-20141003ARTFIG00225-le-taux-de-chomage-americain-a-son-plus-bas-niveau-en-six-ans.php

 

 

Infographie : les réseaux sociaux professionnels vus par les RH

Source : http://revolution-rh.com/reseaux-sociaux-professionnels-rh/?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

 

 

Le « Design Thinking », effet de mode ou réel atout ?

Que vous en ayez déjà entendu parler ou non, c’est un fait : le Design Thinking est LA  méthode du moment.

Le boom  que suscite cette approche pourrait notamment s’expliquer à travers un autre terme clé : l’innovation. On l’aura bien remarqué, aujourd’hui toute entreprise se veut ou se dit « innovante », et ce, pour se démarquer de ses concurrents et rester attractive auprès de ses clients. Les entreprises s’emparent du thème de l’innovation, que ce soit dans leur communication ou dans leurs valeurs d’entreprises, et semblent prêtent à tout pour être catégorisée comme telle.

Ainsi, on voit apparaître diverses méthodes & approches, bonnes ou mauvaises, pour devenir « I-nno-vant ». Mais alors, le Design Thinking est-il seulement un phénomène de plus ou un outil concret d’aide au changement ?

Source : http://celsa-rh.com/2014/09/design-thinking-effet-mode-reel-atout/

 

 

Casino signe un sixième accord sur le handicap

plus souvent triennaux, se périment vite et il faut sans cesse les renouveler. Casino vient d’en signer un sixième sur le handicap pour la période 2014-2016. Trois syndicats (SNTA-FO, CFDT et CFE-CGC) l’ont paraphé. Comme entrée en matière, du classique : l’accord réaffirme la volonté de l’enseigne de favoriser l’égalité des chances dans l’accès à l’emploi et l’évolution professionnelle des personnes handicapées. En matière de chiffres, un seul suffit pour donner la mesure de l’engagement de Casino : 11,93%. C’est le taux d’emploi des travailleurs handicapés dans le groupe, soit quasiment le double de l’obligation légale (6%).

Source : http://www.lsa-conso.fr/casino-signe-un-sixieme-accord-sur-le-handicap,186885?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Lsa-rss+%28LSA+-+Grande+consommation+et+distribution%29

 

 

Réinventer le management des ressources humaines

Réinventer le management des ressources humaines par Marine de Paillerets, MSS 2000, Directrice Adjointe RH et Gestion – Radio France

Le 25 septembre dernier, à ESCP Europe, près de 200 personnes, professionnels RH, se sont réunis pour débattre autour d’un thème : « réinventer le management des ressources humaines ». Cette manifestation faisait suite à la publication d’un ouvrage[1] « mis en mots » par Bernard Galambaud, mais réalisé par un groupe d’une vingtaine d’anciens de l’Ecole[2].

Le point de départ de cette longue aventure est le constat d’une sorte de crise de l’image de la fonction dont la presse rendait compte. L’opinion lui reprocherait surtout une sorte d’absence, une inaction alors que les choses allaient mal. Il est indéniable, que les entreprises avaient connu des mutations considérables concernant tant les relations entre l’entreprise et les territoires qui l’hébergent, la nature de l’économie et du travail, le fonctionnement des organisations, que la réalité culturelle des groupes sociaux, etc. Les effets de ces mutations, ont créé une nouvelle réalité. Aussi on peut se de demander si la profession (comme d’autres) a toujours su réellement la comprendre et en tirer les conséquences ?

Source : http://www.