Revue de presse Les_RH septembre- début octobre 2014

Ce qu’il ne fallait pas louper sur l’actualité RH depuis la rentrée

 

Sciences Po lance son executive master « Digital Humanities »

Le digital au cœur de notre environnement. Un sujet RH et politique ? Conférence.

A l’occasion du lancement de son executive master, l’école a organisé, le 1er octobre dernier, la conférence « Humanité digitalisée, entreprise augmentée ».

 

« Qu’est-ce que la civilisation digitale ? Comment l’entreprise doit-elle se servir du digital pour parfaire sa gestion des connaissances et augmenter sa compétitivité ? Quelles stratégies doit-elle développer pour perdurer dans le nouveau monde digital ? ». La conférence de Sciences Po « Humanité digitalisée, entreprise augmentée », organisée le 1er octobre 2014 à l’occasion du lancement de son master executive, visait à répondre aux enjeux cruciaux de l’entreprise, de notre société.

Source : http://www.jobsferic.fr/Sciences-Po-lance-executive-master-Digital-Humanities.html

 

 

« Si on ne fait rien, Pôle emploi va couler »

Dans son ouvrage Pôle emploi, autopsie d’un naufrage paru ce jeudi, un ex-dirigeant de Pôle emploi, Hervé Chapron, tire à boulets rouges sur le service public et les politiques. Selon lui, il y a urgence à réagir. Entretien.

Source : http://www.lexpress.fr/emploi/si-on-ne-fait-rien-pole-emploi-va-couler_1609886.html?xtor=EPR-5029-%5B20141009192444_41_nl_lentreprise_zapping_8399_000SKL%5D-20141010-%5BSi_on_ne_fait_rien__Pole_emploi_va_couler_002F6XT%5D-%5BRB2D106H0014Q0Z9%5D-20141010043300#Al7C6SbFFjiIbsgd.01

 

 

« Tout ce qu’il faut savoir sur l’ANI »

Avec la publication de son livre blanc « On vous dit tout sur l’ANI », Verspieren s’adresse aux directeurs des Ressources humaines et leur donne toutes les clés pour mettre en place les différentes mesures de l’Accord national interprofessionnel votées par le gouvernement.

Un livre blanc pour répondre aux interrogations des DRH.

L’Accord national interprofessionnel, dit ANI, est une vraie révolution apportée au Code du travail qui impacte ou impactera fortement l’activité des directions des Ressources humaines.

Portabilité des droits, nouvelle taxation des CDD… : quelles mesures prendre ? Quelles sont les nouvelles obligations pour l’entreprise ? Les directeurs des Ressources humaines se posent de nombreuses questions auxquelles les experts Verspieren répondent dans le livre blanc  «Tout ce qu’il faut savoir sur l’ANI ». Il présente :

• les 14 mesures phares de l’accord national interprofessionnel ;

• des chiffres clés ;

• le planning juridique d’application de l’accord ;

• les conseils d’experts en protection sociale.

Source : http://www.indicerh.net/content/4819-tout-ce-quil-faut-savoir-sur-lani.html

 

 

Dans leur travail, les jeunes attendent plus de reconnaissance de leur patron

C’est un sondage Ipsos, réalisé pour le compte de la société Doing Good Doing Well (DGDW), spécialiste en responsabilité sociale, qui l’affirme : contrairement à l’image qu’ils véhiculent souvent, les jeunes Français ne sont donc pas ces êtres hyper-connectés, coupés du monde, égocentriques et détachés de tout. Huit sur dix estiment «qu’être épanouis professionnellement permet d’être heureux dans sa vie privée» ou que «la réussite professionnelle est essentielle dans leur vie». Plus de six sur dix affirment en outre «que lorsqu’ils sont au travail, ils ont le sentiment d’exister».

«Les jeunes ne sont pas dans leur bulle. Après six ans de crise économique, ils ont opéré une vraie révolution dans leur rapport au travail. D’ailleurs, 75% d’entre eux déclarent que le travail est une source d’épanouissement personnel», souligne Hélène Roques, fondatrice de DGDW.

Source : http://www.lefigaro.fr/emploi/2014/10/09/09005-20141009ARTFIG00006-dans-leur-travail-les-jeunes-attendent-plus-de-reconnaissance-de-leur-patron.php?utm_content=buffer3073a&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

 

Trophée Ressources humaines : Cetih, cap sur la création de valeur sociale

Leader français des portes d’entrée en bois pour maisons individuelles, également présent sur l’aluminium et l’acier, Cetih suit une démarche RSE globale. Elle s’illustre notamment par la valorisation des compétences, l’intégration des jeunes, les formations (avec un projet de Cetih School), et une charte du bien-vivre ensemble. Trente-deux personnes ont été formées pour accompagner les exercices physiques proposés tous les matins aux salariés. L’entreprise basée à Machecoul (Loire-Atlantique) a aussi élaboré un baromètre social en 2013.

En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/trophee-ressources-humaines-cetih-cap-sur-la-creation-de-valeur-sociale_1605784.html#H4rORtOS6EcpmeBf.99

Source : http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/trophee-ressources-humaines-cetih-cap-sur-la-creation-de-valeur-sociale_1605784.html

 

 

Infographie : Combien gagnent réellement les stagiaires en France ?

Le stagiaire moyen gagne 822,53 euros, vient d’une grande école de commerce et privilégie une grande entreprise.

C’est donc en moyenne 822,53 euros que ces étudiants-stagiaires gagnent pour une durée d’à peu près 6 mois de stage (47%). Même si les stages peuvent se faire dès la première année d’enseignement supérieur selon les établissements, la plupart ont entre 22 et 24 ans (54%) contre 30% qui ont entre 17 et 21 ans et 15% entre 25 et 30 ans.

Source : http://www.maddyness.com/emplois/2014/10/07/emploi-stagiaires-france/

 

 

Pourquoi les Français doivent travailler plus sans gagner plus

Français, il faut travailler plus sans gagner plus « pour relancer l’économie », estime l’Institut Montaigne dans un rapport publié mercredi 8 octobre, qui affirme que l’écart entre la France et ses voisins en matière de temps de travail atteint « des proportions inquiétantes ».

Dans ce texte baptisé: « Temps de travail: mettre fin aux blocages », le think thank d’inspiration libérale affirme que « tous secteurs confondus, les salariés à temps plein travaillent en France moins que dans la plupart des pays européens et des économies comparables de l’OCDE ».

Source : http://www.challenges.fr/economie/20141008.CHA8627/pourquoi-les-francais-doivent-travailler-plus-sans-gagner-plus.html?xtor=RSS-16

 

 

Le droit à la déconnexion : une utopie sans futur

Le « droit » à la déconnexion est à l’ordre du jour, histoire de compenser les excès induits par l’usage tant généralisé qu’incontrôlé des nouvelles technologies. Et comme d’habitude, en France, on veut agir sur le symptôme et non traiter la maladie : réglementer l’usage, donc, quitte à ajouter une couche supplémentaire à des lois déjà décalées… lorsque sortent enfin leurs décrets d’application ! Cela va à l’encontre de l’évolution du monde… et donc aussi de celle du travail.

Source : http://www.rhinfo.com/actualites/article/details-articles/enm/27003/79/334766/le-droit-a-la-deconnexion-une-utopie-sans-futur

 

 

Plus d’une embauche sur dix avorte avant la fin de la période d’essai

Il y a pléthore de candidats sur le marché du travail, et pourtant, les employeurs semblent avoir du mal à trouver celui qui leur correspond vraiment. Ces erreurs de casting finissent par coûter cher aux entreprises.

« Le processus d’embauche souffre encore d’un taux d’échec élevé et coûteux », s’étonne Sébastien Devaux, directeur général adjoint de InVentage, cabinet de conseil en performance économique, co-auteur d’une étude sur le taux d’échec des processus d’embauche. Ainsi, 13,3% des recrutements en CDI* ne seraient pas confirmés à l’issue de la période d’essai, le plus souvent à l’initiative du salarié.

Source : http://www.capital.fr/carriere-management/actualites/pres-d-une-embauche-sur-dix-avorte-avant-la-fin-de-la-periode-d-essai-966517#xtor%3DRSS-728

 

 

Comment les DRH veulent favoriser l’équilibre vie pro-vie perso

Pour favoriser une meilleure conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, les dirigeants d’entreprise ou DRH privilégient plusieurs solutions, au premier rang desquelles la flexibilité horaire, selon un sondage Viavoice pour La maison bleue et Le Figaro économie, publié lundi.

Cette solution est plébiscitée par 47% du panel interrogé. Ils sont ensuite 23% à citer un service de places en crèches, puis des aides financières (10%), le télétravail (8%), des congés spécifiques (4%) et un service de conciergerie (2%).

Source : http://www.challenges.fr/entreprise/20141006.CHA8561/comment-les-drh-veulent-favoriser-l-equilibre-vie-pro-vie-perso.html

 

 

Les freins à la formation vus par les salariés

Etude du Céreq.

Source : http://www.cereq.fr/index.php/publications/Bref/Les-freins-a-la-formation-vus-par-les-salaries

 

 

Plus de 9 cadres Français sur 10 sont tentés par l’expatriation

94% des cadres Français sont prêts à partir à l’étranger pour le travail ou ont déjà franchi le pas, selon une étude internationale du Boston Consulting Group en partenariat avec The Network et Cadremploi.

Source : http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20141006tribe10697cbe/plus-de-9-cadres-francais-sur-10-sont-tentes-par-l-expatriation.html

 

 

BERNARD STIEGLER : L’EMPLOI EST MORT, VIVE LE TRAVAIL !

Réinventer le travail à l’ère de l’automatisation.

D’ici une vingtaine d’années, l’automatisation va déferler sur tous les secteurs de l’économie mondiale et signer la mort définitive de l’emploi. Et si c’était une vraie bonne nouvelle ? Parce que l’emploi, cette activité privée de sens qui est sanctionnée par un salaire, a détruit le travail, explique le philosophe Bernard Stiegler. Et parce que la fin de l’emploi est l’occasion de réinventer le travail au cœur de nos sociétés du numérique, de construire une économie contributive en lieu et place de cette «économie de l’incurie» qui nous détruit à petit feu.

Source : http://www.culturemobile.net/visions/bernard-stiegler-emploi-est-mort-vive-travail

 

Pour les grandes écoles, la hausse des frais de scolarité devient incontournable

Les pistes pour un nouveau modèle financier des grandes écoles sont sur la table : de la formation continue au « fundraising » en passant par la vente d’étudiants aux entreprises, sur le modèle des clubs de foot.

Plus de 150 directeurs d’écoles d’ingénieurs et de management de la Conférence des grandes écoles (CGE) sont réunis en congrès, à Strasbourg, jusqu’à demain. L’atelier consacré, ce jeudi 2 octobre, au modèle économique des écoles, a fait salle comble. « On observe tous une baisse importante des subventions de l’Etat, on subit tous la baisse induite par la réforme de la taxe d’apprentissage », a posé d’emblée Florence Darmon, la directrice générale de l’ESTP, école spécialisée dans les travaux publics et les grands projets. « Les écoles consulaires redoutent les effets d’une politique gouvernementale qui ponctionnera 500 millions d’euros dans la trésorerie des chambres de commerce et d’industrie, nos tutelles institutionnelles », indique le directeur adjoint de Grenoble Ecole de Management (GEM), Jean-François Fiorina, sur son blog. Toutes les écoles s’interrogent aussi sur la réforme du mode de collecte de la taxe d’apprentissage qui va, selon lui, ôter « 50 millions d’euros au global » au budget des écoles.

Source : http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0203828332927-pour-les-grandes-ecoles-la-hausse-des-frais-de-scolarite-devient-incontournable-1049331.php#Xtor%3DAD-6000

 

 

La chasse aux spécialistes des ressources humaines

Plus stratégique, plus visible, cette expertise est recherchée par les groupes financiers dans un contexte de transformation de leurs métiers.

Source : http://www.agefi.fr/articles/la-chasse-aux-specialistes-des-ressources-humaines-1332707.html

 

 

Assises de la sécurité 2014 : le cerveau au cœur de la cybersécurité

HPC et Big Data pour collecter l’information du cerveau.

Dans une conférence sur le hacking du cerveau, le docteur Laurent Alexandre a expliqué les liens de plus en plus ténus entre les neurotechnologies, l’intelligence artificielle et le cerveau physique. Un terrain de jeu des pirates, mais surtout des GAFA.

Traditionnellement la plénière du second jour des Assises de la sécurité est l’occasion d’interventions décalées avec des intervenants un peu loin du monde de la cybersécurité. Luc Ferry avait détonné par une analyse comparée des Anonymous avec les contestataires de la fin du 19ème siècle. Jean-Christophe Ruffin avait apporté son expertise d’ambassadeur pour expliquer la montée en puissance du cyberterrorisme. Aujourd’hui, c’est au docteur Laurent Alexandre de se prêter à l’exercice avec un sujet polémique : hacker le cerveau.

Source : http://www.silicon.fr/assises-securite-2014-cerveau-au-coeur-cybersecurite-97168.html

 

 

 

Le taux de chômage américain à son plus bas niveau en six ans

L’économie américaine a créé plus d’emplois que prévu en septembre. A 5,9%, le taux de chômage est redescendu à son niveau de juillet 2008.

Les créations d’emplois aux États-Unis en septembre se révèlent meilleures que prévu. L’économie américaine a créé 248.000 postes selon le Département du travail, alors que l’on tablait plutôt sur un gain de 220.000. Autre bonne nouvelle, les estimations des embauches en août et juillet sont révisées favorablement: 69.000 postes de plus que prévu ont été finalement crées. Les commerces, la construction, l’hôtellerie et la restauration ont le plus embauché. Pour couronner le tout, le taux de chômage retombe à 5,9%, son plus bas niveau depuis juillet 2008.

Source : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/10/03/20002-20141003ARTFIG00225-le-taux-de-chomage-americain-a-son-plus-bas-niveau-en-six-ans.php

 

 

Infographie : les réseaux sociaux professionnels vus par les RH

Source : http://revolution-rh.com/reseaux-sociaux-professionnels-rh/?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

 

 

Le « Design Thinking », effet de mode ou réel atout ?

Que vous en ayez déjà entendu parler ou non, c’est un fait : le Design Thinking est LA  méthode du moment.

Le boom  que suscite cette approche pourrait notamment s’expliquer à travers un autre terme clé : l’innovation. On l’aura bien remarqué, aujourd’hui toute entreprise se veut ou se dit « innovante », et ce, pour se démarquer de ses concurrents et rester attractive auprès de ses clients. Les entreprises s’emparent du thème de l’innovation, que ce soit dans leur communication ou dans leurs valeurs d’entreprises, et semblent prêtent à tout pour être catégorisée comme telle.

Ainsi, on voit apparaître diverses méthodes & approches, bonnes ou mauvaises, pour devenir « I-nno-vant ». Mais alors, le Design Thinking est-il seulement un phénomène de plus ou un outil concret d’aide au changement ?

Source : http://celsa-rh.com/2014/09/design-thinking-effet-mode-reel-atout/

 

 

Casino signe un sixième accord sur le handicap

plus souvent triennaux, se périment vite et il faut sans cesse les renouveler. Casino vient d’en signer un sixième sur le handicap pour la période 2014-2016. Trois syndicats (SNTA-FO, CFDT et CFE-CGC) l’ont paraphé. Comme entrée en matière, du classique : l’accord réaffirme la volonté de l’enseigne de favoriser l’égalité des chances dans l’accès à l’emploi et l’évolution professionnelle des personnes handicapées. En matière de chiffres, un seul suffit pour donner la mesure de l’engagement de Casino : 11,93%. C’est le taux d’emploi des travailleurs handicapés dans le groupe, soit quasiment le double de l’obligation légale (6%).

Source : http://www.lsa-conso.fr/casino-signe-un-sixieme-accord-sur-le-handicap,186885?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Lsa-rss+%28LSA+-+Grande+consommation+et+distribution%29

 

 

Réinventer le management des ressources humaines

Réinventer le management des ressources humaines par Marine de Paillerets, MSS 2000, Directrice Adjointe RH et Gestion – Radio France

Le 25 septembre dernier, à ESCP Europe, près de 200 personnes, professionnels RH, se sont réunis pour débattre autour d’un thème : « réinventer le management des ressources humaines ». Cette manifestation faisait suite à la publication d’un ouvrage[1] « mis en mots » par Bernard Galambaud, mais réalisé par un groupe d’une vingtaine d’anciens de l’Ecole[2].

Le point de départ de cette longue aventure est le constat d’une sorte de crise de l’image de la fonction dont la presse rendait compte. L’opinion lui reprocherait surtout une sorte d’absence, une inaction alors que les choses allaient mal. Il est indéniable, que les entreprises avaient connu des mutations considérables concernant tant les relations entre l’entreprise et les territoires qui l’hébergent, la nature de l’économie et du travail, le fonctionnement des organisations, que la réalité culturelle des groupes sociaux, etc. Les effets de ces mutations, ont créé une nouvelle réalité. Aussi on peut se de demander si la profession (comme d’autres) a toujours su réellement la comprendre et en tirer les conséquences ?

Source : http://www.escpeurope.eu/nc/media-news/news-newsletter/news-single/article/reinventer-le-management-des-ressources-humaines/

 

 

« Le Travail invisible » de Pierre-Yves Gomez remporte le 14ème Prix du Livre RH

Organisé par Syntec Conseil en Recrutement.

Le Jury du Prix du Livre RH 2014 a récompensé, le 30 septembre, le professeur de stratégie et directeur de l’Institut français de gouvernement des entreprises Pierre-Yves Gomez, pour son ouvrage «Le Travail invisible, enquête sur une disparition» (François Bourin). Il a reçu ce prix face aux deux autres ouvrages finalistes «Global Burn-out» de Pascal Chabot (PUF) et «L’Adieu au chômage : non, les politiques n’ont pas tout essayé», ouvrage collectif (La Découverte).

 

 

Le travail fuit l’Hexagone

Immobilisme, erreurs de développement, chômage de masse, la France s’enlise dans une crise durable.

L’Insee vient de publier son portrait de la France au travail en 2013 et la situation du travail apparaît de plus en plus difficile : les hommes non qualifiés sont peu à peu exclus du travail (surtout s’ils sont âgés) et les femmes demeurent sous-employées dans les services. Pourquoi tant de chômage chez nous alors que d’autres pays voisins réussissent tout en payant mieux leurs travailleurs ?

Source : http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-111489-la-fuite-du-travail-en-france-i-1048530.php#Xtor%3DAD-6000

 

 

L’arme anti-heures sup’ : le bureau qui disparaît après 18h

Comment faire pour que les employés ne restent pas trop tard au bureau ? En faisant disparaître leur bureau, tout simplement ! C’est l’idée géniale trouvée par le studio de design Heldergroen, installé à Amsterdam. A 18 heures pile, les bureaux des salariés et leurs ordinateurs remontent comme par magie, grâce à des câbles en acier, et viennent se loger dans d’astucieux faux-plafonds. L’espace de travail se transforme alors totalement et peut servir à autre chose : pour organiser des cours de gym par exemple, accueillir une conférence ou transformer le lieu en dance-floor.

Source : http://www.blog-emploi.com/bureau-disparait-18h-heldergroen/

 

 

La prof française que 55 pays s’arrachent

Elle s’appelle Cécile Dejoux et son cours de management connaît un succès planétaire. Un modèle pour l’enseignement en ligne ?

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20141001.OBS0799/la-prof-francaise-que-55-pays-s-arrachent.html

 

 

61% des cabinets choisis sur leur réputation

Les cabinets de recrutement vus par les entreprises : les 9 mots clés de l’enquête RH Advisor.

Quelles sont les attentes des entreprises vis-à-vis des cabinets de recrutement ? Comment y ont-elles recours ? Leur mode de rémunération ? Quels sont leurs critères de sélection ? Quelle est leur opinion à l’égard de leur prestataire ? Leur taux de satisfaction ? Passage en revue des principaux enseignements de l’enquête RH Advisor auprès de 100 dirigeants, DRH, directeurs et responsables recrutement.

Source : http://www.jobsferic.fr/61-des-cabinets-choisis-sur-leur-reputation.html

 

 

La Marque Employeur, une histoire de grande entreprise uniquement ?

Pourquoi les petites entreprises ont besoin de développer leur Marque Employeur ?

Selon moi, il y a 3 principales raisons : survivre à la Guerre des Talents, engager les salariés et les fidéliser. Sur un marché aussi concurrentiel que le nôtre (sur tous les points d’entrée), il est primordial de compter des talents au sein de son entreprise – ne serait-ce que pour sa survie.

Bien sûr, vous n’avez pas la notoriété de L’Oréal, les salaires mirobolants de chez Apple, et j’en passe. Mais ce n’est pas pour cela que de possibles talents n’intègreront pas votre organisation. Construisez une Marque Employeur solide et attractive en interne comme en externe, et optimisez des éléments déjà présents comme votre processus de recrutement. A noter que selon une étude menée en novembre dernier, CareerBuilder a affirmé que 68% des candidats seraient prêts à accepter un salaire moindre si son processus de recrutement s’était des mieux déroulé.

Source : http://frenchemployerbranding.wordpress.com/2014/09/30/la-marque-employeur-une-histoire-de-grande-entreprise-uniquement/

 

 

 

Dossier spécial MOOC

Les MOOC accélèrent la consumérisation de la formation

La pédagogie participative constitue une vraie rupture dans la façon d’apprendre et les entreprises s’y intéressent de plus en plus.

Après la « consumérisation » de l’information, celle de la formation se fait de plus en plus intensive avec l’apparition des MOOC (Massive Open Online Course). En un clic, l’individu peut revisiter ses fondamentaux ou actualiser ses connaissances sur le management, le marketing ou la finance. Tous les jours, de nouveaux programmes se mettent en ligne. (…) Lire la suite http://www.jobsferic.fr/Les-MOOC-accelerent-consum%C3%A9risation-de-la-formation.html

MOOC : les formateurs hors-jeu ?

Ils doivent changer de posture pour devenir des accompagnateurs ou curateurs. Poussés par les MOOC, certains responsables de formation refondent le cadre général de la formation en entreprise et réfléchissent à la mise en place de COOC, plus adaptés aux besoins métiers (…) Lire la suite http://www.jobsferic.fr/MOOC-formateurs-hors-jeu%20.html  

Les MOOCs : signes forts d’une rupture

Vers un contrôle de la formation et une capitalisation des connaissances ? Les plateformes d’éducation en ligne ont vocation à prendre des positions de marché dominantes. (…) Lire la suite http://www.jobsferic.fr/article_175-Les-MOOCs-signes-forts-d-une-rupture-.html

MOOCs : défis pour les universités francophones

Colloque international sur les TIC en éducation 2014. Voir la vidéo http://www.jobsferic.fr/article_161-MOOCs-defis-pour-universites-francophones.htmlTitre 3

 

 

Expérimenter pour être plus performant

Par Nathalie Anziani, avocate au cabinet new law.

Le code du travail n’est plus toujours adapté à cette métamorphose. Face à ce constat, l’entreprise a deux options :

– Soit subir cette dernière

– Soit accompagner la transformation de son entreprise.

Cette dernière suppose plusieurs choses :

– Des changements importants, notamment en termes de management ;

– Un allègement des procédures ;

– Un cadre juridique plus souple

– La construction d’un cadre expérimental

Source : http://www.jobsferic.fr/Experimenter-pour-etre-plus-performant.html

 

 

Dossier spécial Big Data

Big Data: threat or opportunity for Human Resources

By Eric S. Pelletier, Managing Director – Key Clients Europe – Hay Group.

Big data has become a “cliché”. We all have heard about it and we all wonder about what is behind the hype. We see with awe, and probably a bit of concern, the feats performed by Google. We ask ourselves what will come next. Both processing power and computer memory have become cheap, thus allowing for the massive collection of data, from many different sources and very varied formats, by companies. The next step is to know what to do with these data, knowing the historical information technology adage: GIGO (Garbage In – Garbage Out).

(…) Read the article : http://www.jobsferic.fr/Big-Data-threat-or-opportunity-for-Human-Resources.html

« BIG DATA » : entre obscurantisme technologique et retour des apprentis sorciers

Par François Geuze, enseignant au Master Management des RH de Lille, responsable SIRH

Il n’est pas une semaine, voire un jour, sans que nous ne soyons assailli d’articles à la gloire du « Big Data », nouvel « Alpha et Oméga » de l’entreprise et avenir de la fonction Ressources Humaines. Cette nouvelle mode technologique, que certains annoncent comme une nouvelle lame de fond, devrait balayer tout sur son passage et nous aider à reconcevoir l’ensemble de nos modes de fonctionnement, tout comme « Second life », monde virtuel, en son temps devait permettre de révolutionner la relation client, le recrutement, etc …

(…) Lire la suite : http://www.jobsferic.fr/-BIG-DATA-le-retour-des-apprentis-sorciers.html  

Le phénomène du « Big Data » : opportunité et risque 

Par Philippe Gaud, ex-DRH Europe d’Apple, professeur en RH à HEC

Le phénomène du « Big Data » qui touchait en priorité les entreprises qui gèrent de l’information et des données, s’étend maintenant à tous les secteurs de l’industrie et des services qu’ils soient publics ou privés.

(…) Lire la suite : http://www.jobsferic.fr/article_154-Le-phenomene-du-Big-Data-opportunite-et-risque.html

La transformation numérique change l’approche métiers

71% des départements marketing, finance et RH sont convaincus de son l’influence.

« 22% des entreprises de plus 500 salariés en France, soit plus de 1 000 entreprises ont déjà mis en place un poste de Data Protection Officer. Elles sont près de 850 (18%) à avoir avancé pour les postes de Chief Data Officer et 660 (14%) pour les Community Managers. Elles seront entre 140 et 240 de plus à avoir mis en place ces 3 types postes d’ici à 24 mois. Il convient également de noter que les Data Scientists viennent en 4ème position en termes de postes déjà en place (12%) mais qu’ils sont les premiers sur les créations de postes à venir (266 créations de postes d’ici à 24 mois). »

(…) Lire la suite : http://www.jobsferic.fr/article_143-La-transformation-numerique-change-l-approche-metiers.html

Les dérives du Big Data

L’humanité est-elle amenée à déserter l’entreprise ?

Quand les machines s’immiscent dans les prises de décision stratégiques.

Les chercheurs américains Nathan Kuncel et Deniz Ones de l’université du Minnesota ont dans le même temps publié une étude dans la Harvard Business Review : les ordinateurs identifient mieux les meilleurs candidats que les recruteurs. L’analyse de l’ensemble des données collectées (CV, notation, évaluation, compte-rendu d’entretien, etc) sur le candidat permet de voir si ses compétences sont en adéquation avec le poste, et ce, sans jugement subjectif ou a priori. Ainsi, toute forme de discrimination est éliminée. Mais est-ce que la diversité dans le sourcing est préservée ? Cela reste à voir.

(…) Lire la suite : http://www.jobsferic.fr/article_155-humanite-est-elle-amenee-a-d eserter-entreprise.html

Source : http://www.jobsferic.fr/Dossier-special-Big-Data.html

 

 

Big Data ou Smart Information, quel enjeu réel pour les entreprises ?

Par Pierre Col, Directeur Marketing d’Antidot

Qui n’a pas entendu parler de « Big Data », le phénomène à la mode en informatique ? En termes simples, il s’agit de la capacité à traiter et analyser des quantités massives de données. Mais quelles entreprises gèrent vraiment des masses de données gigantesques ? Quelle est la réalité opérationnelle derrière ces mots, pour une entreprise ordinaire ? Le vrai besoin d’une entreprise n’est-il pas plutôt de valoriser intelligemment les données dont elle dispose déjà, sans doute en volume restreint, mais qu’elle n’exploite pas encore ?

Source : http://www.infodsi.com/articles/150844/big-data-smart-information-enjeu-reel-entreprises-pierre-col-directeur-marketing-antidot.html

 

 

Les lauréats des Trophées SIRH 2014

Jean-Marc Barféty, directeur SIRH de PSA Peugeot-Citroën : « DSIRH 2014 ».

La 3e édition des Trophées SIRH a récompensé Jean-Marc Barféty, directeur SIRH de PSA Peugeot-Citroën du titre « DSIRH de l’année ». Organisés par le Cercle SIRH, les trophées permettent de mettre en lumière les innovations RH en matière de développement, de stratégie, de numérique ou de pilotage RH.

Source : http://www.jobsferic.fr/laur%C3%A9ats-Troph%C3%A9es-SIRH-2014.html

 

 

Pourquoi les salariés de Kiabi n’ont rien à envier à Google

L’entreprise de prêt-à-porter a développé plusieurs nouveaux concepts sous l’impulsion de ses salariés. Une stratégie gagnante pour Kiabi et pour ses collaborateurs.

Source : http://www.challenges.fr/management/20140929.CHA8275/pourquoi-les-salaries-de-kiabi-n-ont-rien-a-envier-a-google.html

 

 

Baromètre 2014 TNS SOFRES des Grandes Ecoles de commerce et d’ingénieurs – Le palmarès spontané des entreprises attractives :

Dans ce palmarès aucun nom d’entreprise n’est suggéré. Les élèves citent les entreprises auxquelles ils pensent spontanément, dans lesquelles ils aimeraient travailler. Ce classement favorise les entreprises les plus présentes à l’esprit (souvent les plus actives sur les campus) et les entreprises segmentantes.

En écoles de commerce, Google marque la plus belle progression (+4pts vs. 2013) et atteint la première place en attractivité spontanée au détriment de LVMH qui passe en seconde position.

Les autres progressions marquantes concernent Ernst & Young et Airbus (+3pts chacun). Ernst & Young progresse de 3 points et prend la seconde place du classement (à égalité avec LVMH). L’arrivée dans le peloton de tête d’Airbus, jusqu’à présent très typée « ingénieurs », s’explique probablement par la « success story » commerciale qu’elle représente actuellement.

Le conseil et l’audit (Ernst and Young, PwC, Deloitte, KPMG) continuent d’être très représentés en attractivité spontanée. BCG et Mazars reviennent quant à eux dans le classement 2014 en 12ème position.

En écoles d’ingénieurs, les grandes entreprises gagnantes de l’année 2014 sont Airbus et Safran.

Airbus affiche la progression la plus rapide, d’une ampleur inédite (+ 10 pts) et prend la tête du classement d’attractivité spontanée avec 18% des citations. Une progression à la faveur de son changement de stratégie de marque qui génère la baisse symétrique d’EADS (-9pts), relégué en fin de classement. La propulsion d’Airbus emmène EDF qui améliore pourtant également son score (+2 pts) et récolte 17% des citations spontanées, à la seconde place du classement.

A la troisième place, Safran connaît également une belle poussée en attractivité spontanée (+4pts) avec 13% des citations.

 

 

TALENTPLUG a de nouveaux actionnaires : FIGARO CLASSIFIEDS ET REGIONSJOB

TALENTPLUG, plateforme SaaS* de multidiffusion d’offres d’emploi, accueille FIGARO CLASSIFIEDS (CADREMPLOI et KELJOB) et REGIONSJOB comme nouveaux actionnaires. Cette double prise de participation va permettre à la société d’accélérer son développement avec le lancement d’une nouvelle version et d’une nouvelle offre commerciale, tout en restant indépendante.

Créée en 2010, TALENTPLUG propose notamment aux recruteurs un logiciel de multidiffusion d’offres d’emploi développé et interfacé avec 15 ATS, 450 sites emploi, les réseaux sociaux et 7 500 écoles. Grâce à une saisie unique, l’offre d’emploi du recruteur est diffusée sur les sites sélectionnés, afin d’optimiser sa visibilité et son efficacité.

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]