Revue de presse Les_RH, février-mars 2015

 

 

Marylise Lebranchu installe le comité des directeurs des ressources humaines public-privé

 

Marylise Lebranchu a installé le 30 mars 2015, le comité des Directeurs des Ressources Humaines public-privé. L’objectif de ce comité est de construire un échange entre les différents acteurs pour développer les passerelles entre les secteurs public et privé et partager des expériences innovantes dans le domaine de la gestion des ressources humaines et du management. Cette première séance de travail a réuni une vingtaine de personnalités, DRH d’entreprises publiques et privées, DRH de ministères et de collectivités territoriales.

Si les cadres juridiques ne sont pas les mêmes, les décideurs en matière de ressources humaines du secteur public et du secteur privé font pourtant face aux mêmes défis. La ministre a d’ailleurs rappelé que « les mondes du privé et du public ne sont pas étanches et ont tout à gagner d’une compréhension réciproque plus fine : les administrations doivent mieux connaître les entreprises et leurs besoins, et les entreprises doivent mieux appréhender ce que les administrations leur apportent et peuvent leur apporter. »

Le thème de la séance d’aujourd’hui était la diversification des parcours professionnels des cadres et le développement des mobilités entre privé et public. Avec la voie d’accès du « troisième concours », réservée aux personnes ayant acquis une expérience professionnelle de plusieurs années dans le secteur privé ou dans la société civile, l’administration peut d’ores et déjà s’ouvrir et ainsi diversifier l’origine de ses agents pour s’enrichir de nouvelles compétences qui pouvaient lui manquer. Cette voie de recrutement connait un succès croissant, preuve que l’administration a su rester attractive. Depuis 25 ans c’est plus de 700 cadres qui ont été accueillis dans l’ensemble des administrations de

En conclusion de cette réunion, Marylise Lebranchu a affirmé que les sujets discutés dans ce comité, c’est-à-dire le développement des compétences, les opportunités de carrières intégrant la mobilité, et la valorisation des expériences acquises en mobilité intéressent l’ensemble des agents. La ministre a estimé qu’il fallait continuer à professionnaliser la fonction RH avec le développement de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et de la formation aux fonctions de gestion des ressources humaines. En ce sens ces sujets, partagés entre les deux secteurs, sont essentiels pour l’avenir de la fonction publique.

Ce comité a vocation à se réunir 3 fois par an, la prochaine rencontre aura lieu en septembre prochain.

 

Source : http://www.latribune.fr/economie/france/les-35-heures-c-est-fini-465560.html

 

 

 

Les Français aiment le télétravail

 

Le bonheur serait-il dans le télétravail? « Oui », semblent massivement répondre les salariés français interrogés sur ce thème par l’institut Odoxa pour Syntec Numérique.

Ainsi 59 % d’entre eux aimeraient pouvoir travailler depuis leur domicile. Et à 81 %, ils se disent favorables au plan national de déploiement du télétravail annoncé par Manuel Valls. Celui-ci va de pair avec le plan très haut débit visant à supprimer les zones blanches d’ici 2022 : le fait d’attirer des actifs dans les zones rurales est, avec la réduction de la pollution due aux trajets domicile-travail, l’un des objectifs du plan.

C’est en Île-de-France que le besoin de télétravail se fait le plus sentir : il concerne 63 % des habitants de la région, et même 71 % des cadres.

 

Source : http://www.itforbusiness.fr/component/k2/item/6327-les-francais-aiment-le-teletravail/6327-les-francais-aiment-le-teletravail

 

 

 

Hausse annuelle de 1,4% sur les salaires de base

 

La dernière enquête menée par le Ministère du Travail évalue à 1,4% l’évolution des salaires de base au cours de l’année 2014. La progression varie en fonction des secteurs d’activité : les hausses avoisinent 2% dans l’industrie des hautes technologies et dans les télécommunications; les augmentations les plus faibles, inférieures à 1%, concernent les secteurs de l’action sociale et des transports.

Source : http://www.svp.com/article/hausse-annuelle-de-14-sur-les-salaires-de-base-100007338

 

 

Chiffres clés Croissance et Emploi / Syntec Numérique

 

 

Syntec Numérique, syndicat professionnel des entreprises de services du numérique (ESN), des éditeurs de logiciels et des sociétés de Conseil en Technologies, a présenté aujourd’hui les perspectives 2015 du secteur numérique.

Les principaux enseignements :

■ Prévisions 2014 : légère révision à la hausse : +0,9 %

■ Le secteur poursuit sa croissance en 2015 : +1,8 %

■ Emploi : plus de 35 000 recrutements attendus en 2015

 

 

 

Rémunérations métiers de la fonction RH – Etude Deloitte/ANDRH

Deloitte et l’ANDRH ont dévoilé ce matin les résultats de l’étude des niveaux de rémunérations individuelles dans la fonction RH sur la base de 750 000 données salariales individuelles dans près de 350 entreprises :

▪ A même niveau de responsabilité, les rémunérations des fonctions Ressources Humaines sont inférieures de 2% à celle du marché général en salaire de base et de 15 à 25% pour la part variable

▪ Les métiers d’expertise sont mieux valorisés au sein de la fonction RH que les métiers généralistes

▪ Augmentation des rémunérations de 2,9% en moyenne en 2014 pour la famille Ressources Humaines

▪ Dans une population RH largement féminisée, les écarts de rémunération hommes/femmes persistent (4,5% en moyenne)

▪ L’épargne salariale diminue nettement par rapport à 2013 (5 à 10%)

 

Lire l’article : http://www.jobsferic.fr/Remunerations-augmentations-et-disparites.html

 

 

Louvois : le ministère de la Défense choisit Sopra et HR Access

Le ministère de la Défense a choisi Sopra, et sa filiale logicielle HR Access, pour refondre le système de paie des armées, Louvois. Accenture et Atos sont écartés. Un choix qui, déjà, soulève des vagues.

Selon nos informations, le tandem Sopra – HR Access (éditeur filiale de la SSII depuis son rachat en 2013) pilotera le projet Louvois 2, le nouveau système interarmées de versement de la solde des militaires appelé à remplacer l’actuel moteur de paie qui a engendré de multiples erreurs dans le versement des soldes et a empoisonné la vie de deux ministres successifs. Les deux autres consortiums en lice dans le dialogue compétitif organisé par la Direction générale de l’armement (DGA), consortiums emmenés respectivement par Atos et Accenture, ont été avertis, en fin de semaine dernière, qu’ils n’avaient pas été retenus pour ce projet très sensible.

Le choix de Sopra HR Access en laisse plus d’un pantois, même si personne n’acceptent de commenter cette décision officiellement. Plusieurs raisons expliquent cette surprise. D’abord, HR Access était la solution retenue pour mettre en place le système mutualisé de paie des fonctionnaires sous l’égide de l’Opérateur national de paye (ONP). Un échec retentissant. Or, s’il est loin d’être le seul responsable de ce plantage, comme l’ont montré plusieurs rapports sur le sujet, la responsabilité de HR Access dans ce naufrage à plusieurs centaines de millions a été évoquée. Autre sujet d’étonnement que pointe une de nos sources au sein de l’informatique de l’armée : alors que les armées de terre, de l’air, la marine et le service de santé des armées sont tous équipés d’un SIRH sur base SAP, le ministère a fait le choix d’un progiciel différent. Alors que les prototypes présentés par Atos et Accenture reposaient sur les progiciels de l’éditeur allemand.

 

Source : http://www.silicon.fr/louvois-ministere-defense-choisit-sopra-hr-access-112691.html#67d6tK06DUQY0qyw.99

 

Pôle emploi lancent ses MOOCs pour trouver un emploi !

Source : http://mooc-pole-emploi.fr/

 

 

 

Les Trophées des binômes PDG / DRH de l’année 2015 sont décernés à : Aéroports de Paris, Eurazeo, Keolis, Rexel !

 

Trophée de l’Ambition – AÉROPORTS DE PARIS

Catherine BENET, Directrice des Ressources Humaines Groupe

Augustin DE ROMANET, Président Directeur Général

Augustin de Romanet fait des RH, l’une de ses priorités : le thème est abordé chaque semaine en Comité Exécutif, il reste joignable par téléphone ou sms… La relation avec Catherine Benet est basée sur la liberté de parole et l’exigence. Dernièrement, malgré un plan de départs volontaires, ils ont réussi à mettre en œuvre un dispositif spécifique pour l’embauche de 120 agents en charge de l’accueil dans les terminaux. À travers de nouveaux parcours de carrière, ils pourront évoluer tous les 3/5 ans au sein de l’entreprise.

 

Trophée de la Persévérance – EURAZEO

Ewa BRANDT, Directrice des Ressources Humaines Groupe

Patrick SAYER, Président du Directoire

Ewa Brandt et Patrick Sayer placent « l’Humain » au centre de leurs préoccupations. Ils se sont réellement choisis et partagent la même énergie et les mêmes convictions autour de la recherche de l’Excellence. Ils échangent plusieurs fois par semaine lors de points réguliers ou de manière plus spontanée lorsqu’un sujet émerge. Depuis 2 ans, ils ont développé leur propre réseau RH pour travailler sur une meilleure gouvernance en favorisant la mixité et en structurant les Comités, créer un vivier de talents mobilisables pour les postes clefs, aligner les politiques de rémunération aux benchmarks du marché….

 

 

Trophée de l’Intelligence Collective – KEOLIS

Olga DAMIRON, Directrice des Ressources Humaines Groupe

Jean-Pierre FARANDOU, Président du Directoire

Olga Damiron et Jean-Pierre Frandou partagent les mêmes valeurs et la même ambition autour de la politique RH. Le fonctionnement en mode projet est au cœur du dispositif, pour faciliter la mise en réseau des managers, maximiser le partage de bonnes pratiques et donner vie à l’intelligence collective. Ils ont dernièrement cherché à développer le sentiment d’appartenance du Groupe en définissant les Valeurs de Keolis. Après une consultation des cadres internationaux, c’est le triptyque « We Imagine – We Care – We Commit » qui incarne aujourd’hui le Groupe.

 

 

Trophée de la Réciprocité – REXEL

Sharon MACBEATH, Group SVP Human Resources

Rudy PROVOOST, Président Directeur Général

Sharon MacBeath et Rudy Provoost se sont alliés dans la transformation de Rexel et s’inscrivent dans une dynamique d’actions où pour chaque enjeu business, il y a une réelle prise en compte de l’approche RH. En 2014, l’évolution de la gouvernance vers un Conseil d’Administration s’est accompagnée du recrutement de nouveaux administrateurs (40 % de femmes aujourd’hui) ainsi que d’un travail sur l’efficacité de ce nouveau Conseil divisé en 3 grands pôles géographiques.

 

 

Le Prix Coup de cœur de Global RH 2015 !

Ce trophée spécial « émotion » a été décerné à Aéroport de Paris par le Grand Jury composé de 200 DRH et professionnels RH présents dans la salle.

 

 

La révolution du recrutement sur Internet s’accélère

 

Selon letudiant.fr, avec le Royaume-Uni et l’Allemagne, la France compte même parmi les pays européens qui proposent le plus grand nombre de sites de recrutement, soit « entre 400 et 500 sites actifs ». Les antiques « offres d’emploi » des journaux ont migré massivement sur la Toile. Tandis que les candidats potentiels affichent leur CV sur doyoubuzz.com ou réseautent sur LinkedIn et Viadeo. Au niveau mondial, les sites de recrutement généralistes ont connu un essor fulgurant.

Parmi les cadors de « la mise en relation entre les personnes », comme il se présente, Monster revendique plus de 200 millions de personnes inscrites sur son réseau et brasse des centaines de milliers d’offres d’emploi. Présent dans plus de 40 pays, il est apparu en France à la fin des années 1990 aux côtés d’autres acteurs historiques comme l’Apec (Agence pour l’emploi des cadres), Cadremploi ou Keljob.

En juin dernier, ces quatre plates-formes totalisaient près de 4 millions de visiteurs uniques par mois dans l’Hexagone, selon un baromètre de Médiamétrie, soit 1,5 million de moins que Pôle Emploi. Un score ébouriffant, sachant que l’opérateur public bénéficie d’un fort trafic lié à la mise à jour par les chercheurs d’emploi de leur situation mensuelle. Alors que le marché est évalué entre 150 et 200 millions d’euros en France, les sites d’annonces généralistes se sont aussi convertis au recrutement en ligne. Leboncoin.fr dispose ainsi d’une rubrique emploi. Avec près de 2,1 millions de visiteurs uniques par mois, elle est devenue en quelques années le deuxième site d’emploi de l’Hexagone, derrière Pôle Emploi. La rubrique héberge près de 100.000 petites annonces, contre 240.000 pour l’opérateur public.

Mais, comme Jean Bassères, le patron de Pôle Emploi, l’explique à La Tribune, 124.000 proviennent d’acteurs privés de l’emploi, avec lesquels l’opérateur passe des partenariats depuis septembre 2013. Parmi eux, il y a le site d’annonces gratuites Vivastreet. Fondé en 2005, celui-ci « a toujours proposé des offres d’emploi », rappelle Julien André, qui dirige la rubrique.

Lire l’article : http://www.latribune.fr/technos-medias/20141225tribe4d76b92e/la-revolution-du-recrutement-sur-internet-s-accelere.html

 

 

 

 

Contrat de travail: le Medef prend-il ses rêves pour des réalités ?

 

C’est une conférence sociale spéciale emploi qui se prépare le 3 avril prochain. Avec deux grands thèmes récurrents: d’abord dresser le bilan de la loi de sécurisation de l’emploi de juin 2013, puis se pencher sur les contours du contrat de travail. C’est en tout cas ce que souhaite le patronat qui multiplie les annonces et les propostions dans ce sens.

Selon Les Echos qui ont obtenu copie du rapport transmis par le Medef aux autres partenaires sociaux, il faut selon le patronat « assouplir et élargir le recours aux accords de maintien dans l’emploi ». Récurrente, la question suscite pourtant une certaine prudence au sein de l’exécutif, qui pourrait valider un assouplissement de l’encadrement du processus mais pas forcément l’étendre à toutes les entreprises.

L’autre chantier de cette future conférence sociale porte sur le contrat de travail. Pierre Gattaz veut en effet « libérer le marché du travail ». Invité mardi 24 mars d’Europe 1, le patron du Medef a martelé son credo sur la nécessité de réformes pour les entreprises. A ses yeux, les patrons de PME craignent d’embaucher car ils redoutent de se retrouver aux prud’hommes. « Il faut arrêter de faire que nos salariés partent aux prud’hommes dès qu’il y a un problème, a plaidé Pierre Gattaz. Je demande un CDI sécurisé, un CDI qui permet d’intégrer des causes réelles et sérieuses dans le contrat de travail. Pour que lorsque nous signons avec notre salarié, nous connaissions par avance les conditions de séparation. » l’idée serait donc d’inclure des « motifs incontestables » dans le contrat de travail en CDI.

Source : http://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/droit-travail/contrat-de-travail-le-medef-prend-t-il-ses-reves-pour-des-realites_1664992.html

 

 

Google : la nouvelle directrice financière va toucher 70 millions de dollars

 

 

 

Travaillant depuis 1987 chez Morgan Stanley, Ruth Porat rejoindra le géant américain le 26 mai prochain.

C’est un joli cadeau de bienvenue. Ruth Porat, qui va devenir la nouvelle directrice financière de Google le 26 mai prochain, va percevoir 70 millions de dollars, rapporte l’agence Bloomberg.

Dans le détail, l’actuelle CFO de Morgan Stanley va toucher 5 millions de dollars de prime à la signature, puis 65 millions via un système d’actions gratuites restreintes (RSU, Restricted Stock Units), d’ici à 2019. En outre, Ruth Porat va percevoir un salaire annuel de 650.000 dollars.

 

Source : http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0204260902778-google-la-nouvelle-directrice-financiere-va-toucher-70-millions-de-dollars-1106159.php?CS1=25#xtor=RSS-37

 

 

 

Le personnel de la BCE menacé de « burn-out »

 

Dans un courrier interne, le syndicat de la BCE réclame davantage de personnel pour répondre aux missions de l’institution. Il accuse les gouverneurs.

La surchauffe menace à Francfort. Un tiers du personnel de la Banque centrale européenne (BCE) ferait face à un risque de dépression lié au travail (« burn-out »), dénonce le syndicat Ipso, dans un courrier envoyé ce vendredi aux dix-neuf gouverneurs de banques centrales nationales membres de l’Eurosystème (BCN).

Dans cette lettre dont le président de la BCE, Mario Draghi et les membres du Directoire sont aussi destinataires, le syndicat en vient à réclamer un millier de postes supplémentaires comme mesure qui apporterait un « soulagement significatif ».

Source : http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0204261322879-le-personnel-de-la-bce-menace-de-burn-out-1106196.php?CS1=25#xtor=RSS-37

 

 

Royaume-Uni. Les étudiants se tournent vers le travail sexuel pour boucler les fins de mois

Une nouvelle étude montre que de nombreux étudiants britanniques se tournent vers le travail sexuel. Ce phénomène touche davantage les hommes que les femmes.

Une étude publiée par l’université de Swansea montre que le travail du sexe concerne un étudiant sur vingt, rapporte The Guardian. Sur les 6 570 personnes interrogées, 5 % des hommes et 3,5% des femmes ont déclaré avoir travaillé dans l’industrie du sexe. “Ces étudiants sont impliqués dans toutes les activités, de la prostitution aux services d‘escort, en passant par les strip-tease et les boulots par Internet”, note le journal. 22% des étudiants interrogés ont déclaré avoir déjà envisagé de franchir le pas.

Pour les deux tiers des personnes interrogées, la motivation est d’accéder à un meilleur niveau de vie, tandis que 56% déclarent le faire pour payer les frais de subsistance de base, contre 40% pour réduire leurs dettes à la fin de leur études. Le Guardian relève que l’argent n’est pas le seul motif : 54 % des étudiants déclarent le faire par curiosité, et 44 % citent le plaisir sexuel comme motivation.

Source : http://www.courrierinternational.com/article/royaume-uni-les-etudiants-se-tournent-vers-le-travail-sexuel-pour-boucler-les-fins-de-mois

 

 

 

 

BNP Paribas : primé au Grand Prix de la Créativité RH 2015

 

La 7e édition du Grand Prix de la Créativité RH organisé par l’ACCE (Association des Agences Conseil en Communication pour l’Emploi) s’est déroulée ce mardi 24 mars.

Cet événement a pour objectif de récompenser l’audace et la créativité des annonceurs et de leurs agences de communication en ressources humaines. Près de 100 dossiers ont été présentés aux Jurys, qui se sont réunis en février pour retenir 3 nominés parmi 6 catégories.

Une belle récompense pour les équipes RH & Communication de BNP Paribas & l’agence TBWA qui ont remporté une médaille d’or dans la catégorie « Dispositif de recrutement ».

Ce prix couronne le succès du « Job Truck » de BNP Paribas, lancé sur les routes de France fin 2014, dans le cadre d’une campagne de recrutement de profils commerciaux mais également la Web-Série mise en ligne à la même période afin de promouvoir l’événement. Un format inédit pour évoquer le recrutement : des caméras cachées sur les campus parisiens, pour tester le « sens du service » des étudiants, avec près de 500 000 vues enregistrées sur ces vidéos sur le compte YouTube BNP Paribas.

Source : http://www.zonebourse.com/BNP-PARIBAS-4618/actualite/BNP-Paribas–prime-au-Grand-Prix-de-la-Creativite-RH-2015-20101243/

 

 

 

 

Au Bristol, les salariés n’ont pas la vie de palace

 

Le luxueux hôtel parisien s’apprête à fêter ses 90 ans dans un climat social tendu. D’anciens salariés dénoncent le grand ménage entrepris depuis cinq ans par la nouvelle direction, des syndicalistes encore en poste sont sous pression.

Lire l’article : http://www.lexpress.fr/emploi/au-bristol-les-salaries-n-ont-pas-la-vie-de-palace_1665022.html

 

 

Michelin réinvente son management et brise ses chaînes

 

Chez Michelin, le management sur le mode « Je décide, il exécute » vit ses dernières années. Bibendum veut devenir une entreprise libérée. Reportage dans deux usines pilote, à Blavozy (Haute-Loire) et Hombourg (Allemagne).

Ils sont une dizaine à se retrouver dans un bureau vitré au milieu de l’atelier. Ils parlent à tour de rôle, tournant les faces d’un kiosque sur lequel sont affichés des chiffres et des graphiques. Les salariés de l’îlot EPI 1 constatent un retard de production. La réunion est courte, son canevas rodé. L’usine Michelin de Blavozy (Haute-Loire) produit des pneus de génie civil. C’est l’un des six sites où est expérimenté depuis l’an passé le management autonome de la performance et du progrès (Mapp), la déclinaison façon Bibendum de l’entreprise libérée promue par Isaac Getz dans son livre « Liberté & Cie ». La méthode progresse aussi dans les services support du siège à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), comme à la conception des moules.

Fini donc la relation manager-salarié sur le modèle « Je décide, il exécute ». À la place, Michelin promeut la prise d’initiatives, la subsidiarité et la décentralisation. « Les vrais experts sont dans l’atelier », affirme Olivier Duplain, responsable d’ilôt, qui laisse désormais ses équipes gérer. Les volontaires sont devenus des correspondants. À eux de veiller à ce que la qualité et la production soient au rendez-vous. Ils décident même des congés sans autorisation du responsable d’ilôt, le « chef ». Ce dernier se considère comme un coach et se consacre à la planification à moyen terme, à la fluidité des relations entre ateliers. Directeur des relations sociales du groupe et promoteur du Mapp, Bertrand Ballarin résume ce qu’il faut changer : « Avant, le même tableau de suivi des horaires, avec le même nombre de colonnes, les mêmes couleurs, était conçu à Clermont-Ferrand et utilisé de Vladivostok à Los Angeles. »

 

Source : http://www.usinenouvelle.com/article/michelin-reinvente-son-management-et-brise-ses-chaines.N319325

 

 

 

Le top 5 des sites dédiés à l’emploi en France

 

 

Météojob fait son entrée dans le top 5 des sites d’emploi cette année et évince ainsi Cadremploi, qui dégringole de la quatrième marche du podium et sort du classement.

Plus de 1,3 million de Français se sont connectés à Météojob en janvier, soit 2,8% des internautes. Ils y ont passé en moyenne 4 minutes, le temps de loin le plus faible de ce classement.

Visiteurs uniques (en millions) : 1,328

 

L’Apec gagne une place par rapport à 2014 et se hisse à la quatrième place du classement : en janvier, le site a enregistré une audience de près de 1,6 million de visiteurs uniques, contre 1,2 million l’année passée.

En moyenne, les internautes passent plus de 22 minutes par mois sur ce site pour y rechercher un emploi mais aussi y rechercher des conseils carrière ou des outils d’aide aux entretiens d’embauche. C’est un peu moins qu’en 2014 (23’16 »).

Visiteurs uniques (en millions) : 1,597

 

Deuxième du classement en janvier 2014, la rubrique « emploi » du site Leboncoin perd une place. En janvier, 1,67 millions de visiteurs uniques s’y sont connectés, soit 3,6% des internautes, contre 2,15 millions et 4,6% de reach il y a un an.

Le temps passé sur le site du groupe Schibsted augmente en revanche : 18 minutes et 26 secondes en moyenne, contre 17 minutes et 18 secondes un an plus tôt.

Visiteurs uniques (en millions) : 1,674

 

Indeed, moteur de recherche minimaliste lancé en 2004, a attiré près de 2,3 millions de visiteurs uniques en janvier, soir 4,9% des internautes, contre 2,1 millions un an plus tôt.

Surtout, Indeed parvient à augmenter de deux minutes le temps moyen passé par les internautes sur son site, qui passe à plus de 14 minutes.

Visiteurs uniques (en millions) : 2,280

 

Sans surprise, le site de Pôle Emploi reste en tête des sites dédiés à l’emploi les plus consultés. En janvier, il a enregistré 5,42 millions de visiteurs uniques, contre 6,12 millions l’année passée, pour une couverture de 11,5% des internautes.

Le portail voit les internautes passer en moyenne 33 minutes sur ses pages (35 minutes en 2014).

Visiteurs uniques (en millions) : 5,417

 

Source : http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/top-5-sites-emploi-france-janvier-2015/

 

 

 

Le Top Employers Institute décerne ses premières certifications mondiales

 

Depuis 1991, le Top Employers Institute certifie l’excellence des conditions de travail proposées par les employeurs internationaux à leur collaborateur. L’introduction d’un programme de certification mondiale Top Employers constitue une évolution logique au regard de la tendance globale à l’harmonisation des conditions de travail. Les cinq premières certifications mondiales ont été remises à Valeo, Technip, Dimension Data, JT International et DHL Express.

Source : http://www.indicerh.net/content/5200-Le-Top-Employers-Institute-d%C3%A9cerne-ses-premi%C3%A8res-certifications-mondiales.html

 

 

La future prime d’activité devrait bénéficier à 4 millions de personnes

 

La prime, qui remplacera le RSA activité et la prime pour l’emploi, vise un public plus resserré. Versée au premier euro pour inciter au retour à l’emploi, elle sera plus avantageuse dès 0,5 SMIC.

Le maquis des aides aux travailleurs pauvres devrait gagner en simplicité à partir de l’année prochaine. L’entrée en vigueur de la future prime d’activité est programmée pour le 1er janvier. Les derniers arbitrages ont été rendus par le gouvernement, même s’ils évolueront encore à la marge au cours du débat parlementaire.

La prime d’activité, qui remplacera à la fois la prime pour l’emploi (PPE) et le revenu social d’activité (RSA activité), sera présentée mardi après-midi par Manuel Valls. Le Premier ministre doit dévoiler devant le Conseil national des politiques de lutte contre l’exclusion la nouvelle feuille de route du plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale pour 2015-2017.

Source : http://www.lesechos.fr/economie-france/social/0204195393658-la-future-prime-dactivite-devrait-beneficier-a-4-millions-de-personnes-1098123.php?WrhdYerLMdEGEvUZ.99#xtor=CS1-25

 

 

 

 

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]