Recrutement sur iPhone : les sites emploi tendent la perche aux DRH

La tendance est à l’iPhone. L’Apec a lancé fin août son application. Quelques jours plus tard, c’est au tour de StepStone de communiquer sur sa nouvelle « appli Emploi SpepStone pour iPhone » diffusée au sein de 10 pays. Les enchères montent : l’Apec propose 20 000 offres d’emploi et StepStone 15 000.

Les applications sont certes très pratiques pour les candidats qui peuvent consulter à n’importe quel endroit les opportunités qui peuvent s’offrir à eux, d’autant qu’ils bénéficient de la technologie iPhone comme la localisation via Google Maps. L’Apec détaille : les candidats peuvent consulter gratuitement les offres d’emploi, rechercher des informations ciblées, sauvegarder les données qui ont de l’intérêt, recevoir des alertes clés sur les nouvelles propositions de poste, et même bénéficier des conseils du site via des vidéos.

Mais les sites emploi ne vont-ils pas trop vite ? Les professionnels RH commencent à peine à acquérir une logique de systèmes de réseaux et à lorgner du côté des réseaux sociaux pour trouver les compétences. L’évolution du recrutement a été bouleversé ces dernières années avec le développement d’Internet. Les responsables RH ont dû faire évoluer leurs pratiques, investir la toile pour être plus directs, transparents et réactifs afin de satisfaire les questionnements des candidats. Mais force est de constater qu’en retour des informations délivrées, ils ont de plus en plus besoin de profils qualifiés qui répondent stricto sensu à leurs attentes. L’approche iPhone est certes très «sexy », « tendance » mais sera-t-elle en mesure de répondre à leurs besoins ? Quoi qu’il en soit l’iPhone devient un outil complémentaire de recrutement qui s’inscrit dans une démarche globale de mise en réseau.

Christel Lambolez

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]