Pourquoi les recruteurs jettent-ils les CV à la poubelle ?

Les recruteurs français révèlent les erreurs de CV les plus surprenantes dans une nouvelle enquête de CareerBuilder.fr. Les employeurs révèlent aussi ce qui les fait rejeter immédiatement un CV, et les compétences qu’ils recherchent le plus souvent .

Combien de temps avez-vous pour faire bonne impression sur un employeur potentiel ? Cela peut se jouer en quelques secondes. Selon une enquête de CareerBuilder.com , site de recrutement en ligne, de 112 employeurs français, près de trois sur dix (29 pour cent) disent passer une minute ou moins à examiner un CV. Dix-neuf pour cent prennent 45 secondes ou moins. A une période où le marché du travail est très concurrentiel, cette nouvelle étude révèle ce que les employeurs disent rechercher dans un CV, ce qui leur fait écarter immédiatement un candidat, et les erreurs de CV les plus inhabituelles.

L’une des découvertes clé de cette enquête souligne l’importance d’être honnête. Près d’un employeur français sur dix (9 pour cent) dit avoir découvert un mensonge sur un CV au cours de l’année précédente, ce qui est l’une des meilleures manières de réduire à néant ses chances de décrocher le poste.

Lorsqu’on leur demande ce qui leur ferait écarter automatiquement un candidat, la liste des réponses est dominée par le manque de personnalisation :

  •  le CV n’a pas été personnalisé pour le poste – 54 pour cent
  • le CV fait trois pages ou plus – 33 pour cent
  • le CV présente de gros blocs de texte difficiles à lire – 31 pour cent
  • le CV comporte des fautes d’orthographe ou de frappe – 12 pour cent
  • le CV contient le texte exact de l’annonce copié-collé dans le document – 8 pour cent
  • le CV n’est pas accompagné d’une lettre de motivation – 6 pour cent

Mots clés recherchés

Bien que les recruteurs français recherchent un large éventail de compétences, les mots clés qu’ils utilisent le plus lorsqu’ils parcourent des CV sont :

  • Sens de la communication – 43 pour cent
  • Capacité à résoudre les problèmes – 41 pour cent
  • Productivité – 20 pour cent
  • Leadership – 14 pour cent
  • Ventes – 14 pour cent
  • Maîtrise des coûts – 8 pour cent

Les CV inhabituels

Lorsqu’on leur a demandé d’évoquer les exemples de CV les plus inhabituels qu’ils avaient rencontrés pendant un processus de recrutement, les employeurs européens ont répondu :

  • Le CV était écrit en vers.
  • Les seuls mots écrits sur le CV étaient le nom et le numéro de téléphone du candidat, et la phrase « Je veux du travail ».
  • Le candidat avait indiqué le dressage de lion comme hobby.
  • La candidate disait avoir été « cliente mystère », mais sans révéler le nom de son employeur, parce que « c’est un secret ».
  • La photo du candidat sur le CV ne correspondait pas à la personne avec qui le recruteur a parlé sur Skype (ethnicité différente).
  • Le CV était écrit sur une page arrachée à un cahier de brouillon.

Lors d’une autre enquête CareerBuilder menée aux Etats-Unis, les recruteurs avaient raconté certaines erreurs mémorables commises par des candidats :

  • Le candidat cite Dieu comme référence (sans numéro de téléphone)
  • Le candidat affirme être un descendant direct des Vikings
  • L’adresse e-mail du candidat contient « lovesbeer »
  • Le candidat cite « Maître du Temps et de l’Univers » comme expérience
  • Le candidat indique clairement qu’il n’est pas un gitan

Méthodologie de l’étude :

Une enquête en ligne a été menée auprès de 757 chefs d’entreprise en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie et en Suède parmi un panel d’organisations, entre le 17 novembre et le 17 décembre 2010. Parmi les chefs d’entreprise interrogés figuraient des cadres dirigeants, des administrateurs et des dirigeants responsables du recrutement. C’est l’agence d’étude de marché Shape the Future, basée près de Londres et spécialisée dans la recherche en ligne à haut débit, qui a réalisé l’étude. Le nombre total des effectifs sondés en France est de 112, fournissant une marge d’erreur de 9,26 pour cent et un indice de confiance de 95 pour cent. L’enquête a été réalisée dans le strict respect du code de conduite de la Market Research Society (entendez la « Société d’étude de marché ») du Royaume-Uni.

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]