Les entreprises recherchent des intérimaires de plus en plus qualifiés

De l’industrie au tertiaire en passant par l’agriculture, les différents secteurs d’activité veulent des personnes qualifiées et opérationnelles. Les missions courtes et ciblées sont de plus en plus nombreuses.

La crise étant passée par là, les entreprises utilisent de plus en plus les intérimaires comme un vivier de compétences qu’elles ne possèdent pas en interne. Le nombre des missions d’intérim ne cesse de croître, ce qui laisse présager une certaine reprise. Le Pôle emploi dénombre 15 000 missions effectuées en 2010, soit une hausse de 20,3 % par rapport à décembre 2009. Les missions sont couvertes en grande partie par le tertiaire (48,9 %), l’industrie (37,5 %), la construction (13,2 %) et enfin l’agriculture (0,4 %).

Que ce soit dans les domaines tertiaire ou de l’agriculture, l’expertise et l’expérience professionnelle sont de plus en plus exigées par les entreprises. Alain Mlanao, managing director chez Walters Intérim, filiale du groupe Robert Walters, explique : « Il y a 10 ans les intérimaires n’étaient pas reconnus. Aujourd’hui nous sélectionnons des candidats experts et qualifiés et l’appréciation des clients a changé. Nous nous sommes spécialisés dans les métiers de la finance, de la comptabilité et des fonctions support, et le fait de proposer des profils qualifiés nous a permis de passer la crise avec une croissance de 15 points entre 2008 et 2009. À l’heure actuelle, les entreprises manquent de ressources et il existe même de nombreuses pénuries de profils. Elles choisissent donc d’externaliser certaines compétences. »

Selon le directeur, les départements RH manquent de professionnels pour gérer et renforcer les compétences des collaborateurs en interne. Selon lui, les profils les plus recherchés à présent sont les assistant(e)s RH pour accompagner les grands plans de refonte des politiques RH.

Lire la suite :  www.ouestfrance-emploi.com

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]