L’intérim : une solution pour féminiser des métiers en tension ?

interim feminin france 150x150 L’intérim : une solution pour féminiser des métiers en tension ?S’il est vrai que les femmes intérimaires sont bien représentées dans le tertiaire, la population générale des intérimaires en France est constituée d’hommes. Aussi le Prisme soutient la mixité dans les entreprises.

Les agences pour l’emploi, qui souhaitent aujourd’hui être vues comme les nouveaux acteurs de l’emploi, ont très tôt misé sur la mixité pour accompagner les entreprises dans la recherche de compétences. En 2005, un accord-cadre sur la diversité avait été signé avec le gouvernement et positionnait les anciennes agences d’intérim comme prestataires innovants et en mesure d’accompagner les entreprises dans leur quête aux talents. L’idée promue à l’heure actuelle par le Prisme, le syndicat des professionnels de l’intérim, services et métiers de l’emploi, est de favoriser la mixité en plaçant des femmes compétences à des postes dévolus la plupart du temps à des hommes. Un discours qui concorde avec les constats actuels : un récent rapport de l’OCDE, être publié en mai 2012, souligne l’importance de la mixité en matière d’éducation, d’emploi et d’entrepreneuriat pour engendrer de nouvelles sources de croissance économique.

Les femmes au secours des métiers en tension

La démarche du Prisme est par conséquent vendeuse. « Nous sommes des militants de la non-discrimination à l’embauche, appuie François Roux, délégué général du Prisme. Notre volonté est de favoriser les compétences des femmes et avons un devoir de pédagogie vis-à-vis de nos clients. Nous avons d’ailleurs mis en place des formations spécifiques pour faciliter l’embauche des femmes. Dans certains métiers, les entreprises sont souvent réticences à les embaucher sur de longues périodes pour des raisons de disponibilité et de mobilité. Elles pensent que leurs contraintes familiales les empêcheraient de se déplacer sur des chantiers répartis un partout en France. C’est le cas notamment pour l’industrie du Bâtiment qui a une culture masculine très ancrée. De nombreux secteurs d’activité comme le génie industriel, la logistique, la production et la distribution d’électricité et de gaz, l’informatique ou encore les transports se privent également d’un vivier de compétences. Nous constatons une légère tendance à la hausse de l’embauche des femmes dans l’industrie. Les DRH doivent aujourd’hui prendre conscience que les femmes peuvent répondre à leurs besoins, surtout pour des métiers en tension. »

Christel Lambolez

Lire la suite : http://www.ouestfrance-emploi.com/recruteur-rh/info/L-interim-une-solution-pour-feminiser-des-metiers-en-tension

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]