Étude FNMT – Xerfi: le marché français du management de transition en pleine croissance

Le 10 octobre, la Fédération Nationale du Management de Transition (FNMT) a organisé les premières Assises du Management de Transition, réunissant quasiment toute la profession (90 participants, tous des acteurs de cet écosystème) autour de la présentation de la première étude de marché jamais entreprise en France.

 

« L’objectif de cette étude était de mesurer le marché du Management de Transition, identifier les différents acteurs qui le composent et cerner les enjeux de cette profession. Cette démarche a été très bien accueillie auprès des différents répondants ; nous avons en effet enregistré un taux de participation exceptionnel – 57% de taux de réponse – ce qui souligne l’intérêt porté par les opérateurs du marché à une telle initiative »,  commente Laurent MARTY, Directeur Général de XERFI, réalisateur de l’étude.

 

Un secteur en croissance continue depuis 5 ans

 

Il ressort de cette étude que le marché du Management de Transition pèse environ 300 M€ de Chiffre d’affaires en 2016 (CA), dont 60% sont réalisés par les Entreprises de Management de Transition (89 opérateurs structurés déclarant une activité de MT) et 40% du marché opérés par des Managers freelance, ce qui représente au total environ 2000 missions réalisées sur l’année 2016.

 

Le marché des Entreprises de Management de Transition (EMT) apparaît hétérogène : les 10 premières EMT représentent 56% du CA de leur catégorie, quand le CA médian des EMT se situe à 2 M€. Les adhérents de la FNMT réalisent quant à eux 33% du CA des EMT.

 

Cette étude montre un marché en croissance constante sur les 5 dernières années, ouvert à de nouveaux métiers, adressant de nouvelles problématiques, notamment la transformation des organisations, et en voie de démocratisation.

 

Vers une polarisation du marché ?

 

L’étude note également que différents secteurs ne connaissent pas encore le Management de Transition, ni la valeur ajoutée de ces acteurs, renforçant ainsi l’optimisme unanime des professionnels de l’écosystème quant au développement durable de leur marché.

 

L’attractivité de ce secteur de niche ouvre de nouveaux champs concurrentiels. Ainsi, selon XERFI, un scénario pourrait se mettre en œuvre à terme, avec une polarisation de l’offre, entre une offre « automatisée » déterminée par le prix, et une offre « sophistiquée » pilotée par l’excellence de la prestation.

 

Cette vision prospective n’élude pas la nécessité d’une « évangélisation » du marché, basée sur la mise en avant reconnue par tous les participants de la qualité des prestations, qui demande expertise et connaissances pointues pour convaincre encore davantage de clients.

 

Après le succès de ces assises, la FNMT se positionne clairement comme la « voix de la profession » pour mettre en valeur les vertus du métier et travailler sur la notoriété et l’image du Management de Transition.

 

« Organisation ouverte, notre fédération souhaite aujourd’hui multiplier les rencontres entre les différents acteurs pour échanger sur les évolutions de notre profession et sur les initiatives qu’il conviendrait de prendre pour la promouvoir davantage », explique Jean-Pierre Lacroix, Président de la FNMT.

 

A propos de la Fédération Nationale du Management de Transition

Syndicat professionnel et adhérent au SYNTEC Etudes et Conseil, la FNMT (Fédération Nationale du Management de Transition) regroupe les principaux  cabinets de management de transition en France ainsi que  des intervenants de ce secteur. Présidée depuis 2017 par Jean-Pierre Lacroix, la FNMT a pour ambition d’améliorer la compréhension et les modalités de recours à une pratique en développement dans les entreprises et auprès des cadres dirigeants en France. http://www.fnmt.fr

 

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]