La cooptation sur les réseaux sociaux s’organise

La cooptation 150x150 La cooptation sur les réseaux sociaux s’organiseLancé fin 2011, le site MyJobCompany rémunère les internautes qui promeuvent des offres d’emploi sur leurs propres réseaux sociaux, Viadeo, LinkedIn, Facebook et Twitter.

Jusqu’à 2 500 euros, somme que peut gagner un internaute malin qui aura su mettre la bonne personne en relation avec la bonne entreprise. De quoi en faire rêver plus d’un !

Alors que depuis quelques années les cabinets de recrutement se creusent la tête pour chasser « déontologiquement » sur les réseaux sociaux sans s’immiscer dans la vie privée des internautes, MyJobCompany contourne les problèmes d’éthique en se servant carrément des membres inscrits sur les réseaux pour valoriser les offres d’emploi sur leurs espaces privés. Un coup de maître. Grégory Herbé, co-fondateur de MyJobCompany, s’exprime : « Trois piliers sont constitutifs de notre démarche : la forme de l’information, le contenu et le gain perçu par la diffusion. Les annonces sont donc d’aspect sympathique et orientées vers la communauté concernée. Nous créons des codes visuels à l’image des métiers concernés. Le contenu s’adapte également à la cible. Pour les internautes, le gain est bien entendu financier mais également intellectuel, culturel ou encore émotif. »

Afin d’accéder aux annonces, il faut s’inscrire sur le site MyJobCompany (http://www.myjobcompany.com) comme affilié ou diffuseur et sélectionner les offres qui vous intéressent. Deux niveaux de rémunération : un budget d’acquisition est prévu pour la rémunération des curriculum vitae pertinents, entre 5 et 15 euros, et une prime à la performance en moyenne de 2 500 euros si l’internaute trouve le candidat qualifié. Pour l’instant, le site compte 1 000 inscrits et les annonces sont diffusées essentiellement sur Facebook, à 30%, les 3 autres réseaux se partageant à la même hauteur les autres annonces. Les internautes sont informés par mail des candidatures validées.

Christel Lambolez

 

 

Une réponse à La cooptation sur les réseaux sociaux s’organise

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]