Quand la technologie limite les conséquences de l’absentéisme en entreprise

Actuar’Net, jeune assurtech née en 2018, a fait appel à l’expertise de Quinten dans la data science et l’intelligence artificielle, pour développer Prevviz, une solution qui permet aux ETI et aux grandes entreprises de réduire l’impact de l’absentéisme sur leur activité.

Fin 2018, le gouvernement d’Edouard Philippe a lancé une mission sur la hausse de l’absentéisme au travail. Une nécessité tant les chiffres sont alarmants. Selon une étude de l’Institut Sapiens, en France le coût de l’absentéisme des salariés s’élèverait environ à 108 milliards d’euros par an. Pour parvenir à ce chiffre faramineux, trois variables ont été comptabilisées : les revenus versés aux salariés absents, le coût du recours à des services externes, comme l’assurance Prévoyance, et le temps passé par les équipes en place pour pallier les dysfonctionnements dus à l’absentéisme.

« Il s’agit d’un véritable fléau pour les entreprises et les finances publiques. Quasiment tous les gouvernements de ces vingt dernières années en ont fait une priorité sans pour autant réussir à en venir à bout, voire savoir par quel bout le prendre ! », observe Denis Campana, fondateur de la startup Actuar’Net.  Et d’ajouter : « la richesse des données, dont disposent les organisations, couplée à l’explosion des technologies permettant leur exploitation pourraient offrir de nouveaux leviers d’actions pour endiguer les effets financiers de l’absentéisme et la dégradation de la qualité de vie au travail qu’il manifeste ».

C’est précisément à cette fin que Denis Campana a créé l’assurtech Actuar’net l’an dernier.

Le défi d’Actuar’net

« Avant de créer Actuar’net, j’ai conseillé pendant plus de 40 ans les entreprises dans le domaine de la prévoyance sociale à l’aide de rapports très normalisés. Mais ce type d’échanges me laissait un goût d’inachevé et d’insatisfaction car, en plus d’être peu intelligibles, ces documents ne permettaient pas d’accompagner convenablement les entreprises dans la compréhension des phénomènes relatifs à l’absentéisme ».

Fort de cette expérience, Denis Campana s’est donc mis en tête de créer au sein d’Actuar’net un outil de pilotage des coûts de la prévoyance collective en entreprise reposant sur quatre piliers :  l’identification en temps réel de la dynamique des arrêts maladie, l’anticipation des impacts financiers, la cartographie des gisements pour maximiser le ROI des plans d’actions et la maîtrise de l’efficacité des investissements sociaux.

Une fois le cahier des charges établi, le plus dur commençait : il fallait identifier le bon partenaire technologique. « On avait le châssis de la Ferrari mais il nous manquait le moteur », sourit Denis Campana.

Un défi réalisé grâce au savoir-faire technologique de Quinten

Le choix d’Actuar’net s’est rapidement porté sur Quinten, un cabinet d’experts en intelligence artificielle au service des organisations. « J’ai été séduit par le savoir-faire éclectique de Quinten et son approche atypique », se souvient Denis Campana. En effet la spécialité de Quinten est de co-construire avec les équipes métiers des solutions sur mesure grâce à une meilleure compréhension et exploitation de leurs données.

« Les données de paie sont stockées dans des systèmes RH où est accumulée une grande quantité d’informations. Toutes ces données peuvent être exploitées avec intelligence pour répondre à un large éventail de problématiques » théorise  Guillaume Bourdon, co-fondateur de Quinten.

A la faveur de cette collaboration, les deux partenaires ont développé Prevviz, une application web en mode SaaS « à laquelle les DRH peuvent accéder depuis n’importe quel terminal grâce à un identifiant et un mot de passe », détaille Guillaume Bourdon. Fort de cette solution, les DRH ont une visibilité en temps réel du nombre de salariés en arrêt de travail, de la durée des arrêts de travail et de leur coût.

« Souvent, les arrêts maladies s’expliquent par l’environnement personnel et l’environnement de travail du salarié ainsi que par un manque d’appui du management pour résoudre ces sujets. L’intérêt de cet outil est de donner aux DRH tous les éléments de compréhension pour repérer les arrêts maladies dans l’entreprise. Ainsi cette dernière pourra appliquer un plan d’actions permettant d’améliorer l’expérience collaborateur, d’améliorer l’engagement du collectif de travail et in fine la marque employeur » ajoute Denis Campana.

« Les métiers des ressources humaines sont en première ligne de la transformation numérique. Désormais, ayant accès à une importante quantité de données et aux technologies adaptées, ces derniers peuvent se débarrasser des tâches chronophages pour s’impliquer dans des actions à plus forte valeur ajoutée telles que l’amélioration de l’expérience collaborateur », conclut Guillaume Bourdon.

Aujourd’hui, grâce à Prevviz, les entreprises accompagnées par Actuar’net enregistrent une augmentation de leur résultat opérationnel d’un à cinq points.

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]