Près d’un Français sur deux attend de son entreprise qu’elle le conseille pour sa retraite

A la veille de la grande grève du 5 décembre contre la réforme des retraites, voici une étude menée par ADP, le spécialiste mondial des solutions de gestion du capital humain. Son étude, « Future of Pay » a sondé l’opinion de 1 804 employés et employeurs en Europe, au sujet de l’avenir de la paie et de la gestion des talents. Voici les résultats qui permettent de mieux comprendre les attentes des salariés vis à vis de leur rémunération.

  • Près d’un salarié sur deux aimerait bénéficier de conseils dans la gestion de ses finances de la part de son employeur
  • Près d’un tiers des Français souhaiterait avoir des conseils en plan retraite de la part de leur entreprise
  • Seuls 22% des Français disent « avoir ressenti du bonheur » le jour de paie
  • 84% des Français considèrent que la santé de leurs finances à un impact important sur leur bien-être personnel


Les salariés attendent des conseils santé, retraite et crédits de la part de leur employeur

Si pour beaucoup de Français, le bonheur n’est pas au rendez-vous au moment de la paie, la santé de leurs finances a pourtant un impact important sur leur bien-être pour 84% d’entre eux. Par ailleurs, seuls 22% des Français disent « avoir ressenti du bonheur », 16% ont été déçus et 15% mitigés à la vue de leur bulletin de paie.

71% des salariés en France pensent que leur employeur a un rôle à jouer dans le bon état de leurs finances personnelles! Ainsi, 44% déclarent que la possibilité de bénéficier de conseils au sujet de la gestion de leurs économies de la part de leur entreprise, pourrait les motiver à accepter une offre d’embauche, notamment quant aux plans retraite. Ainsi, pour un quart des répondants (27%), l’accès à des outils de budgétisation et d’épargne pourrait faire la différence dans l’acceptation d’une offre d’emploi.

De leur côté les employeurs, tant en France que chez nos voisins, partagent ce point de vue avec leurs salariés. 77% des employeurs déclarent qu’ils devraient s’intéresser à la santé des finances de leurs collaborateurs. 49% pensent que cela impacte leur productivité, leur engagement (44%), le chiffre d’affaires (38%), l’absentéisme (36%), le turnover (30%).

Autre point révélé par l’étude : 36% des salariés font confiance à leur employeur comme source crédible d’informations et de conseils sur la gestion de leur argent, juste après leur banquier (49%). Par conséquent, 48% des salariés consentiraient à ce que leur employeur utilise leurs données personnelles pour leur fournir des conseils pour améliorer l’état de leurs finances personnelles. L’entrée en vigueur du RGPD en mai 2018 n’y est peut-être pas pour rien : plus de la moitié des salariés sont certains que leurs données sont conservées de manière responsable et sûre par leur employeur (56%). Ce chiffre est en augmentation de huit points par rapport à l’année dernière.

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]