Lancement de la Semaine de l’inclusion économique pour l’emploi et les quartiers

Didier BAICHÈRE, député LaREM des Yvelines lance, avec les députés de la majorité LaREM, la « Semaine de l’inclusion économique pour l’emploi et les quartiers » du 26 novembre au 2 décembre 2018, aux côtés de Julien DENORMANDIE, ministre délégué à la Ville et au Logement, et Muriel PENICAUD, ministre du Travail, et avec le soutien des fédérations qui représentent les entreprises comme le Mouvement des ETI et le MEDEF.

Pendant une semaine, les députés de majorité vont porter de concert dans leurs territoires, partout en France, la thématique de l’inclusion économique avec de nombreuses actions (cf. dossier de presse) dont le point commun est la volonté de construire ou de renforcer cette République territoriale contractuelle qui saura piloter et coordonner les acteurs institutionnels de l’emploi, les associations nationales ou locales du secteur socio-économique et surtout les entreprises.

Cette initiative aboutira à l’organisation des Assises nationales de l’inclusion économique au printemps 2019 qui réuniront l’ensemble des associations d’intermédiation, les acteurs institutionnels de l’emploi, les entreprises, les chercheurs et les élus engagés pour partager et évaluer les avancées autour des quatre chapitres du PAQTE.

Ces assises visent la nécessaire mise en valeur, la professionnalisation et l’accélération en matière de financement des associations de quartiers qui œuvrent au quotidien depuis des années pour une inclusion responsable et économique. La fédération de ces acteurs locaux devient nécessaire pour les intégrer pleinement aux politiques publiques d’inclusion économique.

Qu’est-ce que l’inclusion économique ?

L’inclusion économique est d’abord une question de compétitivité. En effet, c’est permettre de recruter mieux, plus vite, en ouvrant son vivier de compétences à des candidats prêts à l’emploi, mais qui sont sujets à des discriminations structurelles : notamment

celle d’être issus de territoires moins favorisés. L’inclusion économique part des besoins en compétences des entreprises et répond à une stratégie de développement actif des talents, et non seulement à une démarche de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE).

Ce sont les ETI, TPE et PME, premiers recruteurs du pays, qui sont le véritable levier du changement systémique. Or ces entreprises sont limitées, voire dépourvues pour l’essentiel en termes d’équipes dédiées aux stratégies de développement des Ressources Humaines, encore moins en matière de RSE. Il faut leur donner les moyens de leur responsabilité citoyenne.

En cohérence avec cette nouvelle approche, le Gouvernement a lancé le 11 juillet 2018 le Pacte avec les Quartiers pour Toutes les Entreprises (PAQTE), avec 4 axes : sensibiliser, former, recruter et acheter. Pleinement articulé avec le Plan d’investissement dans les compétences (PIC) piloté par le ministère du Travail, le PAQTE impulse un mouvement de fond de transformation de l’action publique avec l’émergence partout en France d’initiatives dédiées à l’inclusion économique.

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]