Vers quelles formations se tournent les Français en 2021 ?

La Edtech d’Hellowork – éditrice des plateformes MaFormation et Diplomeo, utilisées chaque mois par 3 millions de Français à la recherche d’une formation – a analysé les demandes de formation effectuées sur ses plateformes par les actifs et les étudiants afin de déterminer les formations initiales et continues les plus demandées en comparant janvier 2020 à janvier 2021. Quête de sens, besoin de stabilité… Au-delà d’un réel engouement pour la formation – les recherches réalisées sur Maformation.fr ont augmentées de 40% pendant les périodes de confinement en comparaison à 2019 – de nombreux facteurs ont impactés les demandes de formation des actifs et des étudiants en 2020, largement accentués par le contexte sanitaire et économique mais aussi par l’incertitude sur le marché de l’emploi.

 

 
La quête de sens dans son travail, une tendance qui s’est confirmée en 2020

 

Trouver du sens dans sa profession, se sentir utile et agir pour les autres. Voilà le sentiment qui a occupé l’esprit des Français en 2020, sans doute motivés par le contexte de la crise sanitaire. En effet, cette quête, particulièrement populaire, s’est fait ressentir jusque dans les choix de formation des actifs et des étudiants.

 

Sans surprise, c’est vers les métiers du domaine social que les Français se sont tournés cette année. La crise sanitaire a visiblement provoqué une prise de conscience chez de nombreux actifs qui ont souhaités se former, ou parfois même se reconvertir dans le secteur. Ainsi, les demandes de formation pour le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (AEPE) ont augmenté de 76%.

 

 
Face à l’isolement éprouvés par certains dans le contexte actuel, et le besoin de sentir utiles, ils sont également nombreux à souhaiter désormais occuper des fonctions essentielles et centrales dans l’entreprise afin de faire partie intégrante des processus et de l’organisation. Les demandes pour les formations Assistance de comptabilité et d’administration (ASCA) sont en forte croissance avec +103% de demandes. Les formations Comptable et Gestionnaire de paie font également partie du top 3 des formations 2021. Les actifs veulent, par le biais de ces secteurs, être au cœur de l’entreprise.

 

Du côté des étudiants, la tendance se confirme également. Quête de sens et manque d’interactions sociales les amènent à se tourner vers des formations qui privilégient le contact et le relationnel. Ainsi, les demandes pour des formations dans le domaine Social ont bondies de 42%. Les secteurs où le relationnel fait partie intégrante de la profession affichent également des résultats de recherche à la hausse : le marketing (+30%), le commerce (+14%) ou encore le management (+9%).

 

 
Un besoin de sécurité et de stabilité professionnelle dans un contexte incertain

Dans un contexte économique et sanitaire incertain, les Français ont avant tout besoin de sécurité et de stabilité professionnelle. Besoin qui se traduit par la hausse des inscriptions à des formations préalables. La majorité des actifs ne se lance donc pas à l’aveugle dans une formation et réalise avant tout un bilan de compétences, qui fait partie du top 3 des formations recherchées en 2021.

 

Certains Français ont aussi profité de la crise sanitaire et de ce moment suspendu pour entamer des démarches de montée en compétence. Ainsi, si 30% des recherches sont aujourd’hui liées à la reconversion, 70% des recherches sont encore liées à la montée en compétence. L’anglais est ainsi la formation la plus demandée avec une croissance de 113% en un an.

 

De même, les étudiants ne se tournent plus vers des secteurs désormais en difficulté ou qui exigent des déplacements à l’étranger. Ainsi les recherches dans le domaine de la communication ont chuté de 27%. Le secteur du sport, lui, fait face à une décroissance de 13%. Du fait du contexte sanitaire et de l’impossibilité de se déplacer, les demandes pour le secteur du commerce international chutent de 21% et dans le tourisme, de 14%.

 

 
« Il y a eu un réel engouement de la part des Français en 2020 pour la formation, qui s’explique clairement par la conjoncture actuelle. Pour cela, ils se tournent d’abord vers le bilan de compétences, première étape au service d’un nouveau métier dans les cas où les actifs veulent se reconvertir. De nombreuses entreprises ont par ailleurs profité de la baisse d’activité pour pousser leurs collaborateurs à se former afin de les faire monter en compétences, accentuant encore la tendance » analyse Jérémy Plasseraud, Directeur commercial de la Edtech d’Hellowork.

 

Méthodologies de l’étude :

Formation continue

Principales évolutions des demandes de formation sur le site MaFormation entre janvier 2021 VS en janvier 2020*

*Analyse basée sur un échantillon de 19 832 demandes de formation en janvier 2021 vs 18 380 en janvier 2020

Formation initiale

Principales évolutions des demandes de formation initiale sur le site Diplomeo entre janvier 2021 VS en janvier 2020*

*Analyse basée sur un échantillon de 21 174 demandes d’étudiants/lycéens de mises en contact en janvier 2021 vs 15 995 en janvier 2020

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]