Communiqué – L’Ecole Centrale de Nantes ouvre à l’apprentissage sa formation généraliste

L’Ecole Centrale de Nantes lance à la rentrée 2010, avec l’agrément de la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI), le cursus ingénieur centralien par apprentissage pour une vingtaine d’élèves issus du concours Centrale-Supélec.

Le programme d’ingénieur centralien en apprentissage s’adresse à tout élève désireux d’allier dès sa 1ère année la pratique à la théorie pour s’investir dans des projets à long terme dans l’une des entreprises liée à l’école.

« Dès aujourd’hui, plus d’une dizaine d’entreprises de premier plan nous soutiennent » souligne Christophe DANO, responsable de la formation Ingénieur Centralien par apprentissage. « Parmi elles, Altran, GTB Construction (filiale de Bouygues), DCNS, EDF, FAURECIA, GDF-SUEZ, IBM, NORFOND, ORANGE, PSA, RTE, SOPRA ou VINCI. Nous avons également le soutien de la Région des Pays de la Loire, de la Fédération Régionale du Bâtiment, de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie et de SYNTEC Ingénierie » ajoute-t-il.

Statut d’apprenti

L’élève-ingénieur bénéficie du statut d’apprenti. Pendant les 36 mois en apprentissage, il suit au total 1 800 heures de formation à l’école dont 300 heures de projet, en lien avec l’entreprise qui l’emploie. Le rythme de l’alternance prévoit 1 mois en entreprise suivi d’1 mois sur le campus. La  mission de l’apprenti dans l’entreprise évolue au fil du parcours de formation. Chaque apprenti doit aussi effectuer un séjour professionnalisant à l’étranger d’une durée de 3 mois et bénéficie également d’un tutorat actif de la part d’un ingénieur de son entreprise et d’un enseignant »  précise Christophe Dano.

Avec 36 mois de formation, le parcours de la formation ingénieur centralien par la voie de l’apprentissage comprend :

  • 18 mois de formation en alternance

Avec une alternance basée sur un rythme de 4 semaines en entreprise puis 4 semaines à l’Ecole Centrale de Nantes, l’apprenti-ingénieur suit une formation généraliste pour laquelle une large place est donnée à la pédagogie inductive, à la pédagogie par projets et aux travaux de groupe.

  • 3 mois de mission à l’international

Idéalement, dans le cadre du contrat d’apprentissage qui lie l’élève-ingénieur et l’entreprise, ce séjour permet une immersion totale de 3 mois dans un univers professionnel et une culture différents, associant la pratique professionnelle continue d’une langue étrangère.

  • 15 mois de formation individualisée

L’élève-ingénieur apprenti poursuit en entreprise et dans l’école son parcours dans le cadre d’une démarche individualisée à la fois du point de vue académique et de son Projet de Fin d’Etudes.

Une formation rémunérée

L’apprentissage est une formation gratuite et l’élève-ingénieur perçoit un salaire minimum de 60 à 100% du Smic pour une présence en entreprise à mi-temps. Il bénéficie également de la subvention THR – Transport, Hébergement, Restauration – versée par la Région des Pays de Loire pour couvrir ses frais.

De plus, dans le cadre du statut d’apprenti, l’élève-ingénieur cotise auprès des organismes d’assurance retraite et chômage.

www.ec-nantes.fr

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]