Et si se délocaliser dépendait du besoin de compétences spécialisées ?

  • 67 % des entreprises mentionnent l’accès à des compétences et à des capacités spécialisées comme un facteur clé pour leur internationalisation ;
  • 66 % déclarent que la proximité des fournisseurs et ressources au niveau mondial est le moteur de leur expansion internationale ;
  • L’accès à une main-d’œuvre abordable est aussi une motivation pour plus de la moitié (55 %) des organisations

ETUDE : 75 % des organisations déclarent que les opportunités sur leur marché sont le moteur principal de leur développement international. Les entreprises citent également le recrutement de talents aux compétences spécialisées comme l’un des principaux facteurs déterminant leurs ambitions de croissance mondiale, au même titre que la proximité des fournisseurs et une main-d’œuvre abordable. Tels sont les principaux enseignements du rapport « Les défis RH du développement international », réalisé par The Economist Intelligence Unit pour ADP (Automatic Data Processing), leader mondial et pionnier des solutions en gestion du capital humain.

Pour ce rapport, 1 000 directeurs et responsables RH de différents secteurs à travers le monde ont été interrogés. Il étudie les motivations, les priorités et les défis du développement international. L’étude révèle que les efforts de croissance des entreprises répondent à divers facteurs, et montre que le renforcement e leur main d’œuvre joue un rôle important dans le développement à l’international.

Selon l’enquête, 55 % des répondants déclarent que le besoin d’accéder à une main-d’œuvre abordable les oblige à s’étendre sur de nouveaux territoires, tandis que 66 % des organisations affirment que leur recherche de talents aux compétences spécialisées les incite à regarder au-delà de leur pays d’origine. Ces résultats reflètent une volonté de capitaliser au mieux sur l’expérience et les talents dispersés à travers le monde afin d’en faire profiter les différentes strates au sein de leurs organisations. L’objectif est de se constituer des équipes véritablement internationales capables d’affronter la concurrence à l’échelle mondiale.

Carlos Fontelas De Carvalho, président d’ADP en France et en Suisse explique : « Dans un monde de plus en plus connecté, il n’est pas surprenant que le développement international soit un objectif important pour de nombreuses organisations en quête de croissance. L’expansion à l’international est cependant un marathon et non pas un sprint.

Elle nécessite une profonde compréhension de la culture et du marché, et c’est pourquoi la capacité à planifier, gérer et superviser un effectif international va devenir une clé de réussite. Cela est particulièrement vrai pour les entreprises qui s’implantent sur de nouveaux marchés afin d’attirer de nouveaux collaborateurs spécialisés. »

Carlos Fontelas De Carvalho poursuit : « La croissance mondiale offre une multitude d’avantages importants, de l’accès aux opportunités de marché à la proximité des fournisseurs mondiaux. Mais elle implique également un certain nombre de défis. Une fois l’entreprise développée au-delà des frontières, par exemple, il peut sembler presque impossible de dégager une vue d’ensemble claire du personnel.

C’est pourquoi les organisations qui se développent à l’international doivent utiliser des outils technologiques qui leur offrent une visibilité centralisée de leurs effectifs en expansion, et qui leur permettent de gérer rationnellement et efficacement leur capital humain – sous peine de perdre le contact avec leurs meilleurs employés. Avec les solutions appropriées, le développement mondial devient beaucoup plus facile à gérer, et l’entreprise peut en tirer tous les bénéfices. »

Laisser un commentaire

[ad code=4 align=center]